Etude moléculaire de mécanismes de la progression tumorale : IL-6R et GP130, émergence de la tumeur. CD44, métastases. MDR1 et GSTmu, chimiorésistance

par Carmen Rodriguez

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Bernard Klein et de B. KLEIN.

Soutenue en 1994

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le cancer est la deuxieme cause de mortalite, il touche en moyenne une personne sur trois. Les principales causes d'aggravation conduisant a l'issue fatale sont la dissemination metastatique et la resistance aux agents anticancereux. La transformation maligne, l'emergence d'un clone tumoral et son evolution vers des stades plus agressifs resultent de l'alteration de certaines proteines ou de leurs taux d'expression. L'identification des proteines impliquees dans chacune des etapes de la progression tumorale et l'evaluation de leurs impacts respectifs sont essentiels pour une meilleure comprehension. Au cours de cette etude, nous nous sommes interesses a trois groupes de proteines potentiellement impliquees dans ces processus de transformation et d'aggravation. Nous nous sommes interroges sur l'existence de mutations dans les genes codant pour les chaines receptrice (il-6r) et transductrice (gp130) du recepteur de l'il-6, qui pourraient induire l'emergence du clone tumoral dans le myelome multiple (neoplasie b dont le facteur central de proliferation est l'il-6). Cette etude a revele la presence de mutations ponctuelles dans le domaine intracytoplasmique de la gp130 pour 2 des 28 echantillons de myelome analyses. L'importance des sequences adjacentes non analysees est discutee. Nous avons identifie les isoformes du cd44 exprimees dans les cancers du sein et du colon, et examine leurs influences respectives sur le potentiel metastatique des tumeurs. Une grande diversite d'expression est observee, avec des profils parfois tres complexes. L'expression de variants contenant l'exon 10 est correlee avec la presence de metastases distales dans les cancers du colon. Nous nous sommes interesses a l'impact des mecanismes de resistance impliquant la p-gp et la gst- dans les lymphomes malins non hodgkiniens. Bien que la consideration simultanee de ces deux mecanismes semble d'une meilleure valeur pronostique que leur consideration individuelle, ils ne suffisent pas a expliquer la chimioresistance observee. L'identification recente d'autres mecanismes de resistance est discutee

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 121 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. [94]-121

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 94.MON-250
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.