Implication de la protéine kinase C dans la tumorigénèse de l'hypophyse chez l'homme

par Véronique Alvaro

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Dominique Joubert.

Soutenue en 1994

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    Les tumeurs hypophysaires sont dues a la proliferation d'un ou plusieurs types cellulaires secretants de l'hypophyse, pouvant entrainer ou non, l'hypersecretion d'une ou plusieurs hormones. Le but de cette these a ete de demontrer l'implication de la proteine kinase c (pkc) dans ces tumeurs de l'hypophyse chez l'homme. La pkc est un kinase eucaryotique ubiquitaire qui joue un role cle dans la transduction membranaire et influence d'importants processus cellulaires. Une augmentation de son activite et de son expression a ete demontree dans les tumeurs hypophysaires humaines, l'augmentation de l'expression etant la plus importante dans les tumeurs invasives. De plus, dans ces tumeurs invasives, l'augmentation moyenne de l'expression n'est pas correlee avec l'augmentation moyenne de l'activite suggerant un dysfonctionnement de la pkc dans ces tumeurs. Une etude comparative de l'expression des isoformes alpha, beta 1, et beta 2 de la pkc a ete realisee dans l'hypophyse normale, dans les tumeurs humaines, ainsi que dans les hypophyses hyperplasiees de rats traites par de l'estradiol. Elle a permis de determiner que l'expression de alpha et beta 1 rend compte de l'augmentation de l'expression globale de la pkc. L'isoforme beta 1 semble avoir un role dans la proliferation cellulaire, alors que alpha semble liee au phenotype invasif. Mais aucune des trois isoformes alpha, beta 1, et beta 2 n'est impliquee dans la transformation des cellules hypophysaires. Le sequencage du cdna de la pkc alpha, obtenu a partir d'une tumeur invasive, a mis en evidence la presence d'une mutation ponctuelle dans la region v3 conduisant a la substitution d'un acide aspartique en glycine. Sur 8 tumeurs testees, 4 non invasives presentaient l'acide amine normal, et 4 invasives presentaient l'acide amine mute. Ainsi, non seulement la pkc alpha est surexprimee dans les tumeurs hypophysaires humaines, mais en plus elle a une structure alteree dans celle de type invasif. Il y a donc une forte correlation entre cette pkc mutee et le phenotype invasif

  • Titre traduit

    Protein kinase c involvement in human pituitary tumorigenesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 88 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 73-88

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 94.MON-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.