Datation de quelques sites moustériens de Catalogne et du Languedoc par la méthode U-Th : comparaisons avec la méthode ESR

par Omar Ajaja

Thèse de doctorat en Quaternaire : Géologie, paléontologie humaine, préhistoire

Sous la direction de Henry de Lumley.

Soutenue en 1994

à Paris, Muséum national d'histoire naturelle .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'étude a été faite sur des ossements appartenant aux différentes couches de deux sites moustériens de catalogne (l'Arbreda en Espagne et les Ramandils en France). Cette étude fait partie d'un vaste programme de recherche sur les sites préhistoriques du midi-méditerranéen. On travaille au sein de l'équipe de recherche en préhistoire afin de mieux percevoir les problèmes poses par la stratigraphie et la diagenèse. En effet, dans la plupart des cas, les ossements représentent le seul matériel datable et en rapport avec les niveaux d'habitat. De plus, ce type de matériel est datable par les deux méthodes: - les méthodes fondées sur les déséquilibres des familles de l'uranium et principalement la méthode uranium-thorium. - la méthode de résonance de spin électronique (ESR). L'avantage de ces deux méthodes est qu'elles sont applicables conjointement a un domaine d’âge pouvant aller de 10. 000 a 350. 000 ans et a divers types de matériaux (ossements, carbonates, quartz et silex brules, sédiment,). Cette application permettra sans doute d'avoir une approche plus réaliste de l'évolution des âges en fonction de la stratigraphie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149 p .)
  • Annexes : Bibliogr. p.[138]-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 123 991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.