Chant et cheminement en Grèce archaique

par Phœbe Giannisi

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Annie Bonnafé.

Soutenue en 1994

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le cheminement du passant dans une voie reelle et celui du poete dans son chant sont concus comme homologues en grece archaique : les deux mots d'oimos (zone, chemin) et d'oime (recit, chemin du chant) en temoignent cette homologie est fondee sur l'action de parcourir, en etablissant un fil, une structure commune entre voie reelle et chant, celle de parataxe d'unites autonomes, visible dans le premier et sous-jacente dans le cas de la seconde. Dans les sanctuaires archaiques la marche du passant ouvre la possibilite d'une approche narrative de l'espace a cause de la parataxe des agalmata (objets qui rejouissent l'oeil) statues et offrandes, des deux cotes de la voie. De meme la marche imaginaire du poete dans l'espace de son chant relie entre eux les agalmata, disposes en serie, qui representent les differents actes de sa narration; et cette marche double le mouvement de marche physique que le poete fait pour preserver le rythme.

  • Titre traduit

    Poetry and walking in archaic greece


  • Résumé

    In archaic greece, the way a pedestrian is following and the recitation of the poem by the poet are considered as analogous. This can be seen from the two words: oimos (zone, way) and oime (narration, way of song). The analogy is based on the parataxis of unities on a strain. In the archaic sanctuary, for example, the walk of the visitor can create a narration by the linking of the agalmata (offerings in general) all the walk along. In the same way, the imaginary itinerary of the poet in the space of its song connects the agalmata which represent the several parts of his narration; and this couples the physical movement of walk that the poet does in order to keep the rythm of his recitation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (413 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet & Glotz (Paris). (Contact: Marie LERAT) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE.Yannissi. Cheminement

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1631
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.