Les séries carbonatées du cénomanien et du turonien dans l'extrême nord-est du Sahara septentrional algérien : stratigraphie, sédimentation et diagenèse précoce

par Abdelkrim Mihoubi

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Serge Elmi.

Soutenue en 1994

à Lyon 1 .

Le président du jury était Serge Elmi.


  • Résumé

    Les ensembles stratigraphiques du cenomanien et du turonien qui ont ete reconnus par forages profonds dans le bassin du chott melrhir (partie extreme nord-est du sahara septentrional algerien), ont constitue l'objectif le plus interessant par leurs valeurs en indices et petites accumulations d'huiles (champ de ras toumb). Ils sont rendus complexes dans le domaine d'etude du fait des influences des facteurs ayant controle le type de la sedimentation tant du secteur nord (confins atlasiques) ou domine le caractere de marin ouvert que du secteur sud (plateforme saharienne) ou les conditions sont favorables aux confinements evaporitiques. Leur etude a permis le developpement de certains de leurs aspects aussi bien sedimentologiques que diagenetiques pouvant presenter une incidence sur la recherche et la prospection de petrole dans le bassin melrhir. Elle presente un caractere qui s'insere dans la comprehension de la nature et l'importance des phenomenes ayant affecte le sediment initial (zonation en termes de milieu completee par l'information sur l'environnement diagenetique). La serie etudiee est reconstituee dans son cadre stratigraphique. Ses termes locaux compares et etendus regionalement. Les observations effectuees sur les carottes de sondages ont permis de definir differents facies tant verticaux que lateraux dans la formation ras toumb d'age cenomanien superieur. Au contraire, les facies qui caracterisent la formation sus-jacente du turonien, sont generalement correlables dans tous les sondages etudies, notamment du champ ras toumb. Ils traduisent une succession rythmique de sequences negatives devenant positives dans le temps. La sedimentologie des depots carbonates du cenomanien et du turonien a permis de facon aussi precise que possible de percevoir l'evolution de la porosite. Celle-ci, qui est initiale (ou primaire), a ete estimee dans l'inventaire des grains ainsi que dans les observations de leur etat structural. Elle est completee par les donnees des analyses petrophysiques. Aussi, les modifications observees au sein des sediments qui constituent les ensembles reservoirs carbonates du cenomanien et du turonien, ont permis d'apporter une explication dans le mode de distribution des fluides. Elles sont donnees par l'existance d'une amelioration (porogenese) ou d'une destruction (poronecrose) du reservoir poreux initial par suite des effets secondaires (cimentation - recristalisation, fracturations) ainsi que le montre l'absence d'une production en hydrocarbures de certains sondages juste a proximite de puits productifs. Enfin, d'apres leur classement, type, definition et localisation, les facies carbonates du cenomanien et du turonien ont permis dans leur examen de fournir une methode d'approche des zones ou ils constituent des reservoirs et, par consequent, de proposer un schema structural de la region aussi precis que possible permettant le saisi des mecanismes de mise en place


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (165 p.-[1] dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [8] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.