Influence du stress sur le comportement et sur l'aminotransférase de la tyrosine hépatique chez le rat : effets de traitements par la tyrosine, par un antidépresseur, ou par un immunomodulateur

par Jamal Mimouni

Thèse de doctorat en Sciences. Physiologie

Sous la direction de Christian Bange.

Soutenue en 1994

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Christian Bange.


  • Résumé

    Chez le rat wistar male, une etude preliminaire a permis de caracteriser l'effet de divers types de stress sur le comportement en open field et sur l'activite de l'aminotransferase de la tyrosine hepatique, enzyme qui controle la concentration de la tyrosine circulante. Les stress d'origine physique activent fortement l'axe hypophyso-surrenalien, augmentent l'activite de la tyrosine aminotransferase et provoquent un deficit comportemental. En revanche, un stress social n'a que peu d'effet sur la tyrosine aminotransferase et sur le comportement alors qu'il agit sur les hormones de l'axe hypophyso-surrenalien. Lorsque l'animal recoit prealablement de la tyrosine melangee a sa nourriture, l'augmentation de l'activite enzymatique provoquee par le stress est beaucoup plus faible et le deficit comportemental est moins important. En revanche, l'administration conjointe de tyrosine et d'acides amines neutres a longue chaine n'attenue que faiblement l'augmentation de l'activite de l'enzyme. Chez le rat surrenalectomise, le stress provoque une diminution de l'activite de l'aminotransferase de la tyrosine, celle-ci est corrigee par l'administration de tyrosine. Les effets de deux autres substances, la tianeptine, un antidepresseur qui agit sur le metabolisme intracerebral et peripherique des amines, et un extrait bacterien (om-89) a proprietes immunostimulantes, ont ete egalement recherches chez l'animal normal ou soumis a un stress. De l'ensemble des resultats obtenus on peut conclure que la tyrosine a un effet central et peripherique sur l'activite de la tyrosine aminotransferase, que la tianeptine attenue les consequences comportementales et endocriniennes du stress, probablement par une diminution de la capture de serotonine, enfin que l'immunomodulateur etudie modifie la reponse hormonale au stress, laissant subsister l'augmentation des corticosteroides, mais non celle de l'acth ; son mecanisme d'action reste encore a elucider


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (249 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-242

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.