Etude des interactions Pythium spp. - Pseudomonas spp. Fluorescents dans la rhizosphère du concombre : application à la lutte biologique en culture hors-sol

par Florence Moulin

Thèse de doctorat en Sciences. Ecologie microbienne

Sous la direction de Claude Alabouvette.

Soutenue en 1994

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Claude Alabouvette.


  • Résumé

    En culture hors-sol de concombre, les pythium sont responsables de pourritures racinaires et conduisent a des baisses de rendement. Afin de proposer une methode de lutte contre pythium a l'aide de pseudomonas fluorescents, il etait necessaire de caracteriser les pythium presents en culture hors-sol et de developper un test sur plantes permettant d'evaluer leur pouvoir pathogene et d'apprecier la protection exercee par les bacteries. La caracterisation des especes de pythium sur les profils de restriction de la region its1 de l'adnr a permis de confirmer la caracterisation morphologique de ces especes et de rattacher certains isolats non caracterisables sur le plan morphologique a des especes connues. Differentes especes de pythium sont responsables de fontes des semis mais seule l'espece p. Aphanidermatum est pathogene en culture hydroponique et sur substrat de laine de roche. Dans ces conditions et parmi les 76 isolats de pseudomonas fluorescents testes, 16 sont capables de reduire le pourcentage de plantes malades dues a p. Aphanidermatum avec une efficacite variable selon les souches. Les souches efficaces contre p. Aphanidermatum presentent des caracteres phenotypiques (galerie api) et genotypiques (profils rflp sur l'adnr 16s) differents. De plus, certaines souches efficaces presentent des genotypes et phenotypes identiques a des souches non efficaces. Ces differents resultats suggerent une diversite des mecanismes responsables de la protection des plantes contre pythium. La cinetique de colonisation racinaire par p. Aphanidermatum en presence et en absence des bacteries a ete quantifiee par utilisation d'anticorps polyclonaux. Deux souches de pseudomonas capables de proteger les plantes contre pythium ont entraine une inhibition des premieres phases de l'infection puis une diminution de la vitesse de croissance du champignon dans les racines. En conditions de production, pythium aphanidermatum entraine une diminution de la consommation de solution nutritive puis une baisse du rendement et une souche de pseudomonas fluorescent efficace contre pythium sur jeunes plantes permet d'obtenir apres 6 semaines de production un rendement en fruits equivalent a celui des plantes saines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (100-23 f.-[5] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 1-23

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.