Etude de la dissipation dans les supraconducteurs en régime haute fréquence

par Christophe Vallet

Thèse de doctorat en Sciences. Physique des accélérateurs

Sous la direction de Maurice Giffon.

Soutenue en 1994

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Maurice Giffon.


  • Résumé

    Cette these est consacree a l'etude de la dissipation par effet joule survenant dans les cavites supraconductrices. Deux mecanismes sont ici etudies: le flux magnetique present autour du cryostat et piege par la cavite supraconductrice (en niobium) lors de la descente en temperature; une etude theorique puis experimentale permet d'evaluer le pourcentage de flux qui reste piege et la contribution a la dissipation. Une amelioration du blindage conduisant a un champ remanent de l'ordre du milligauss (et quelques autres modifications) permet de faire passer la resistance de surface de 25 nanoohm a 4,2 nanoohm. Le second mecanisme est lie a la structure polycristalline du supraconducteur. Une etude theorique evalue sa contribution a 3 nanoohm environ. S'affranchir de cet effet passe par une recristallisation qui s'avere etre complexe. Cependant, l'utilisation d'un faisceau d'electrons de basse energie pourra peut etre atteindre ce but et permettre d'obtenir des valeurs de resistance de surface encore jamais atteintes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 170-172

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.