Les relations entre enseignants, travailleurs sociaux et familles populaires urbaines : une confrontation inegale

par Daniel Thin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Guy Vincent.

Soutenue en 1994

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Les relations entre enseignants, travailleurs sociaux et familles populaires urbaines, ne peuvent etre reduites aux seules questions de la scolarite et des resultats scolaires des enfants. Elles engagent plus profondement une confrontation entre deux logiques divergentes : a un pole, les logiques scolaires portees par les enseignants et les travailleurs sociaux, logiques socialisatrices qui s'inscrivent dans le mode de socialisation dominant dans notre formation sociale, le mode scolaire de socialisation; a l'autre pole, les logiques socialisatrices des familles populaires, logiques dominees et non legitimes. La confrontation est inegale au sens ou les relations s'inscrivent dans un rapport de domination, ou les pratiques et les logiques scolaire, et a travers elles tout un rapport au monde et une maniere d'etre, tendent a s'imposer aux familles populaires. Ainsi, les actions entreprises par une partie des enseignants et des travailleurs sociaux pour modifier les pratiques familiales afin qu'elles soient plus conformes aux exigences scolaires participent d'une tentative de transformation plus profonde et d'assujettissement des familles au mode de socialisation et au mode de vie dominants. Pour autant domination ne signifie pas ici imposition unilaterale. Il faut considerer tout le travail de reappropriation par les familles de ce qui leur est impose, reappropriations qui constituent autant de detournement des logiques scolaires et de resistances objectives des familles populaires. Enfin, les relations sont toujours des relations d'interdependance et les pratiques par lesquelles les familles traduisent les pratiques scolaires dans l'ordre des logiques populaires sont synonymes de contraintes pour les enseignants et les travailleurs sociaux et leurs pratiques educatives.

  • Titre traduit

    Relations between teachers, social workers and poor urban families : an unequal confrontation


  • Résumé

    Relations between teachers, social workers and poor urban families can't be reduced to a question of the schooling and schools results of the children. They imply more deeply a confrontation between two divergent ways of being : on the one hand, the logic of the school represented by teachers and social workers, and which lies within the dominant mode of socialization; on the other hand, the socializing mode of the families, which is dominated and not legitimated. The confrontation is unequal in the sense that the relations are relations of domination, that school modes and practices, and through them a relation to the world and a way of being, tend to be imposed on the poor families. So, the actions undertaken by some teachers and social workers with the aim of altering the pratices of the families in order to get them conform to school demands, are objectively attempts to subject families to the dominant mode of socialization and way of life. However, domination doesn't mean unilateral imposition. We have to condiser the work of reappropriation of what is imposed on the families, which is an often unconscious subversion of the logic of the school and represent objectively a form of resistance. Finally, relations are always relations of interdependence and the practices by which families translate school practices into the order of their own logic are synonymous with constraints on the practices of teachers ands social workers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (562 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 547-562

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 219 (1)
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 219 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.