La Fête, le pouvoir, le prince : partage des nourritures, manières conviviales et art de la Table comme instruments de gouvernement, une approche du pouvoir absolu par le biais de la politique de prestige de Louis XIV et du Duc Antoine-Ulric de Brunswick-Wolfenbu͏̈ttel

par Christiane Foucher

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Daniel Krebs.

Soutenue en 1994

à Lille 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres avoir ete pratiquement l'unique champ de bataille de la guerre de trente ans, l'allemagne pacifiee peut de nouveau renouer avec la culture de cour, dont la durete des temps avait stoppe net l'eclosion. Au lendemain des traites de paix, les princes allemands asseoient fermement leur pouvoir; gagnes aux methodes autocratiques fort convaincantes de louis xiv, systematiquement doublees d'une eblouissante politique de faste, ils s'approprient les modes francaises a pleines brassees et se livrent a une politique festive outranciere, souvent au peril du budget de leurs etats. Sous l'egide du duc antoine-ulric, la cour de brunswick-wolfenbuttel, devient un miracle de culture baroque, dans la plus pure tradition absolutiste. Le pouvoir illimite du prince transparait notamment au travers des chasses monstrueuses et des banquets prestigieux qui s'ensuivent. Le noble art de la venerie permet de vaincre le regne animal tandis que la sauvegarde du gibier implique une dure repression des hommes. Par le banquet de cour, le prince oblige sa noblesse et cherche a subjuguer les cours voisines. Le choix des nourritures, l'orfevrerie precieuse, la mise en scene des plats, la presence de symboles et de devises, semes intentionnellement dans la decoration de la table, concourent a penetrer les esprits de l'ideologie du pouvoir absolutiste. L'affinement du gout ne va pas sans le raffinement des moeurs de table et les ouvrages reformateurs se chargent de faire admettre le principe d'une police personnelle, qui permet de s'inserer harmonieusement dans la societe aristocratique, et qui est au microcosme convivial ce que la soumission a la police du prince est au macrocosme social et etatique.

  • Titre traduit

    Baroque entertainments, power and princes. Banquets, table manners and table decoration as means of ruling. An approach to absolute supremacy under louis xivth and the duke anton ulrich von brunswick and wolfenbuttel's policy of prestige


  • Résumé

    After the 30 years war, absolutism spreads over german territories. At that time, france leads peace negociations with sweden and thereby conquers the first role on the european stage. Since 1660, all court festivities are being inspired by the prestigious dazzeling image of the sunking. Gorgeous and endless banquets, strictly staged as ballets, with appropriate sceneries, dancing and music, sometimes using pastoral romance as their main topic, are essential to court culture. In the 17th century, social structure rests on a complex and strictly defined hierarchy, where one's social status is considered as an immutable condition of one's person. People are expected to eat only what suits to their position; thereby, food has a social significance as well as a nutritive function. Best goods are reserved for the cream of the upper classes and law is mercyless with those who try to overstep the divenely ordained order. . Rare dishes and refined cooking go together. The whole century is devoted to a constant research about taste and good taste. At the same time, table manners, behaviour codes follow the same research for perfection and this policy on an individual scale corresponds to the prince's absolute power over his people. On the other hand, table decoration, pageantry, sophistically dressed meals, mottos, play a leading part in the cult of the almighty prince.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par ANRT, Université Ch. de Gaulle, Lille III à Villeneuve-d'Ascq

La Fête, le pouvoir, le prince : partage des nourritures, manières conviviales et art de la Table comme instruments de gouvernement, une approche du pouvoir absolu par le biais de la politique de prestige de Louis XIV et du Duc Antoine-Ulric de Brunswick-Wolfenbu͏̈ttel


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (499 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1994-36-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1994-36-2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'Etudes germaniques et scandinaves. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 392.81 Fou 1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'Etudes germaniques et scandinaves. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 392.81 Fou2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par ANRT, Université Ch. de Gaulle, Lille III à Villeneuve-d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : La Fête, le pouvoir, le prince : partage des nourritures, manières conviviales et art de la Table comme instruments de gouvernement, une approche du pouvoir absolu par le biais de la politique de prestige de Louis XIV et du Duc Antoine-Ulric de Brunswick-Wolfenbu͏̈ttel
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (499 p.)
  • ISBN : 978-2-7295-1178-4
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.