Essai sur les milices armées sous la première république autrichienne : Heimwehren et republikanischer Schutzbund

par Joseph Kolbl

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Paul Colonge.

Soutenue en 1994

à Lille 3 .


  • Résumé

    Cette thèse part d'une constatation : le rôle central que les milices privées ont pu jouer au cours de l'histoire de la première république autrichienne, notamment vers la fin des années 20. Elle s'attache, dans un premier temps, a étudier l'origine des groupes armés (Heimwehren et republikanischer Schutzbund) dans le contexte trouble de la défaite de novembre 1918 et du démembrement de la double monarchie, leurs structures, leur armement etc. , ainsi que leur instrumentalisation par les deux camps politiques antagonistes. La deuxieme partie analyse leur face à face qui se précise à la suite de l'incendie du palais de justice en juillet 1927. Depuis lors, les milices antirépublicaines, se liant aux partis de la droite parlementaire, interviennent de plus en plus ouvertement dans l'histoire du pays. Il en résulte d'innombrables divisions du camp "antimarxiste" qui accélèrent le tournant des Heimwehren vers un mouvement fasciste. La troisième partie retrace l'évolution vers la guerre civile de février 1934 et s'interroge sur la mise a l'écart des milices - de gauche comme de droite - dans les conditions de la dictature autoritaire. Enfin, cette thèse s'efforce d'apporter des éléments de réponse a une interrogation qui jalonne tout l'exposé : la stratégie de la social-democratie - la création d'une milice républicaine en réponse au périol fasciste – est-elle adaptée aux exigences de la lutte antifasciste ?

  • Titre traduit

    Essay on armed militia under the first austrian republic : Heimwehren and republikanischer Schutzbund


  • Résumé

    This thesis is based on the following fact : the essential part that the private militia may have played throughout the history of the first austrian republic, particularly in the late twenties. In the first place, it concentrates on studying the origin of the armed groups (heimwehren and republikanischer schutzbund), in the confused context of the defeat in november 1918 and of the dismanting of the double monarchy, their structures, their armament etc. , as well as the way they were used by the two opposite political sides. The second part analyses the confrontation which arises after the big fire at the law courts in july 1927. From then on, together woth the parties of the right-wing parliament, the anti-republican militia acts more and more openly in the history of the country. The result is a countless number of divisions on the "anti-marxist" side which make the heimwehren quickly veer towards a fascist mouvement. The third part describes the evolution towards the civil war of february 1934, and tries to unterstand how and why the militia - both left-wing and right-wing - was set aside under the conditions of the authoritative dictatorship. Finally, this thesis endeavours to find some answers to a question that

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (655 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 607-636. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : aUniversité de Lille. Faculté des langues, littératures et civilisations étrangères. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 355.31 Kol
  • Bibliothèque : Université Polytechnique Hauts-de-France. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 208871
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.