La fonction militaire du chef de l'État en France, de 1871 à nos jours : contribution à l'étude du pouvoir présidentiel en République

par Vincent Cattoir-Jonville

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Pierre-André Lecocq.

Soutenue en 1994

à Lille 2 .


  • Résumé

    Il est coutumier, lorsqu'on étudie le pouvoir présidentiel en France depuis 1871, de souligner la rupture qui existe entre les Troisième et Quatrième Républiques d'une part, et la Cinquième république d'autre part ; notamment en ce qui concerne les pouvoirs proprement dits du chef de l'état. L'analyse de la fonction militaire de ce dernier, sur la longue durée, fait apparaître, bien au contraire, une réelle permanence de l'institution présidentielle. Dans le domaine militaire, la Cinquième République doit s'analyser plus comme l'héritière d'une tradition fondée par Adolphe Thiers, et perpétuée autant que faire se peut depuis lors, que comme une rupture. La Cinquième République est donc ici l'aboutissement de la lente construction d'une institution. Dès lors, il est possible d'avancer, en ce qui concerne la fonction militaire du chef de l'état en France depuis 1871, une présentation cyclique de cette institution. La mise en place d'un pouvoir présidentiel fort (qualifié de "gouvernement présidentiel" ou de "principal"), évoluerait vers une magistrature d'influence dans laquelle l'importance du rôle militaire du chef de l'état demeurerait significative, avant de céder la place à un effacement relatif du chef de l'état dans le domaine militaire. Par réaction à cet affaiblissement, on constaterait alors un retour à un pouvoir présidentiel fort (la Cinquième République constituerait l'une de ces dernières phases).

  • Titre traduit

    ˜The œmilitary function of the French head of State from 1871 on : a contribution to the study on the presidential power in a republic


  • Résumé

    What is generally underlined in studies on the presidential power in France since 1871 is the split between the third and fourth republics on the one hand and the fifth republic on the other hand. Particularly as far as the head of state's actual powers are concerned. The analysis of the head of state's military function in the long run reveal, on the contrary, a real continuity in the presidential institution. On the military level, the fifth republic should rather be considered as the heir to a tradition founded by Adolph Thiers - and kept up as well as can be since then - than as a split. Thus, on this level, the fifth republic is the outcome of the slow construction of an institution. A cyclical presentation of that institution, as regards the military function, can then be put forward. The setting-up of a strong presidential power (called "presidential government" or "principate") would evolve towards a magistrature of influence where the importance of the head of state's military role would still be significant, before ending in a comparative retirement of the head of state from the military field. As a reaction to that weakening, a strong presidential power would then reappear (the fifth republic would be one of those last stages).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (759 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 671-744. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Douai, Nord). Service commun de la documentation. Bibliothèque de Sciences juridiques et politiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 342.17 CAT 1
  • Bibliothèque : Université d'Artois (Douai, Nord). Service commun de la documentation. Bibliothèque de Sciences juridiques et politiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 342.17 CAT 2
  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-1994-4-1 bis
  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-1994-4-2 bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.