Synthèses et propriétés électriques de nouvelles phases cristallisées ou vitreuses a base de bismuth, cadmium et plomb

par Françoise Desanglois

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Claudine Follet-Houttemane.

Soutenue en 1994

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les investigations realisees, en tubes d'or scelle, au sein du diagramme bi#2o#3-cdo-pbf#2 ont permis de mettre en evidence deux solutions solides et un domaine vitreux. La premiere de symetrie cubique centree, constitue une extension du domaine de la phase i du systeme bi#2o#3-cdo. Elle se situe au voisinage de bi#2o#3 et sa structure est de type anti-agi alpha. La seconde, de symetrie trigonale, possede un domaine de composition plus etendu et est localisee vers le centre du diagramme. La phase vitreuse se manifeste du cote plus riche en pbf#2. Les valeurs de t#g et t#c sont respectivement de l'ordre de l'ordre de 230 et 280c. La recristallisation du verre conduit egalement a une phase de symetrie trigonale. Les mesures de conductivite ont mis en evidence les performances modestes de la phase cubique centree (8x10#-#8 scm#-#1 a 250c). Les valeurs de conductivite, obtenues pour la phase trigonale sont plus elevees (3x10#-#5 scm#-#1 a 250c). Les valeurs les plus attractives sont celles des echantillons de la phase vitreuse. La conductivite atteint 2,2x10#-#4 scm#-#1 a 150c pour bi#0#,#3#4cd#0#,#4#4#8pb#0#,#8#3#2o#1#,#5#2#8f#1#,#6#6#4. Pour la meme composition, la conductivite de la phase recristallisee s'etablit a 3,2x10#-#5 scm#-#1 a 150c. Une autre methode de synthese, en tubes de silice, autorisant notamment un accroissement de la vitesse de trempe des materiaux permet d'agrandir le domaine d'existence de la phase vitreuse vers bi#2o#3. Les valeurs de conductivite, tant pour le verre que pour la phase recristallisee, augmentent avec le nombre d'ions f#- et montrent la parente structurale existant entre les deux types de solides. Une vitroceramique, preparee par recuit controle du verre entre tg et tc, presente une conductivite sensiblement plus elevee (1,7x10#-#5 scm#-#1 pour le verre et 3,2x10#-#5 scm#-#1 pour la vitroceramique a 150c pour bi#0#,#4cd#0#,#8pb#0#,#8o#1#,#4f#1#,#6). Des mesures de diffusion raman ont montre que les echantillons de la phase trigonale, les plus riches en pbf#2, sont, en fait, un melange d'une phase vitreuse et d'une phase trigonale de meme composition. Les echantillons vitreux presentent systematiquement un double pic de boson, caracteristiques des verres au plomb. Une etude structurale, realisee par diffraction x sur poudre, a permis de confirmer la parente de la phase trigonale avec celle caracterisee dans le systeme bi#2o#3-pbo-pbf#2 (g. S. P)m1). Dans le domaine de composition mis en evidence, la conductivite est essentiellement monodimensionnelle selon l'axe c de la maille cristalline.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 154

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1994-380
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.