Synthèse du formiate de méthyle par carbonylation du méthanol en présence de dioxyde de carbone : Application au gaz d'acierie

par Elisabeth Gérard

Thèse de doctorat en Chimie organique et macromoléculaire

Sous la direction de André Mortreux.

Soutenue en 1994

à Lille 1 .


  • Résumé

    La société SOLLAC s'est intéressée à la synthèse du formiate de méthyle en tant que solution pour valoriser sous forme chimique son gaz d'acierie, riche en CO (70% CO, 14% CO2,). En effet, ce liquide (à température ambiante) est produit industriellement par carbonylation du méthanol : CH3ONa CH3OH + CO HCO2CH3 il constitue donc un réservoir potentiel de CO et permet ainsi d'accéder plus simplement à de grands intermédiaires organiques. Néanmoins, le gaz d'acierie comporte du CO2, un poison du catalyseur de la réaction. Aussi, son utilisation obligerait à de coûteuses purifications du gaz. Notre objectif a donc été de rechercher de nouveaux catalyseurs ne présentant pas cet inconvénient. Dans un premier temps, des complexes organométalliques ont été testés, paraissant moins sensibles à CO2 selon la littérature. Des complexes carbonyles du ruthénium se sont révélés les plus performants, associés à une amine tertiaire et un iodure d'ammonium quaternaire. Cependant, leurs activités restent faibles et ces systèmes sont partiellement inhibés par CO2. Dans un deuxième temps, nous avons donc réorienté nos recherches vers des systèmes basiques impliquant le piègeage de CO2 par réaction avec un autre composé pendant la catalyse. Ces systèmes comprenant une base : un alcoolate ou une amine tertiaire et un époxyde, ont permis d'atteindre une conversion et une sélectivité en formiate de méthyle respectivement de 70 et 90% dans le meilleur des cas. Le mécanisme proposé met en jeu un zwiterion.

  • Titre traduit

    Synthesis Of Methyl Formate By Methanol Carbonylation In Presence Of Carbone Dioxide


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1994-296
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.