Caractéristiques des propriétés optiques et microphysiques des cirrus : utilisation de l'imagerie satellite

par Vincent Giraud

Thèse de doctorat en Lasers, molécules, rayonnement atmosphérique

Sous la direction de Yves Fouquart.

Soutenue en 1994

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les simulations de l'impact climatique des nuages ont, en particulier, mis en evidence le role critique des cirrus sur le bilan radiatif de la terre. La prise en compte de facon realiste de ce type de nuages dans les modeles de circulation generale (gcm) n'est pas encore possible, principalement a cause du manque d'observation de la microphysique des cirrus a l'echelle du globe. De plus, les caracteristiques microphysiques assimilables dans ces modeles sont necessairement representatives d'une microphysique simplifiee qui doit neanmoins permettre de simuler l'influence des cirrus sur le rayonnement. C'est cette microphysique qu'il est necessaire d'observer a l'echelle de la planete. C'est dans cette perspective que ce travail a ete effectue. Il consiste en l'elaboration d'une procedure de traitement permettant (i) la detection des cirrus et (ii) la recherche de leurs caracteristiques microphysiques, a partir des mesures du radiometre avhrr embarque sur les satellites noaa. Sur les images avhrr, les pixels couverts par des cirrus sont detectes par une methode de classification statistique (nuees dynamiques). Elle permet de differencier les principaux types de nuages a partir de leurs proprietes spectrales (visible et infrarouge) et spatiales (variances sur 9 pixels voisins dans le visible et l'infrarouge). Sur les zones couvertes par des cirrus, nous recherchons une caracteristique microphysique qui permet de simuler au mieux le rayonnement mesure dans les deux canaux de l'avhrr situes dans la fenetre infrarouge thermique (10-12 m). Pour chaque zone, cette caracteristique est representative de la microphysique des parties semi-transparentes du cirrus le plus froid et qui possede les particules les plus petites. Si nous assimilons la forme des cristaux a des spheres de glace, la caracteristique microphysique ainsi obtenue permet de deduire le diametre effectif des particules. Notre procedure de traitement a ete appliquee sur un ensemble de 21 images representatives de conditions meteorologiques de latitudes moyennes. Sur ces images, nous avons observe, dans certains cirrus, des zones de forte concentration de tres petites particules. Les cristaux les plus petits, de diametre effectif compris entre 10 et 20 m, ont ete observees seulement pour des cirrus de temperature superieure a 230 k.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (202 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 195-202

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1994-246
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.