Les superoxyde dismutases de plasmodium et babesia : contribution à leur caractérisation

par Philippe Becuwe

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Daniel Dive.

Soutenue en 1994

à Lille 1 .


  • Résumé

    Plasmodium, agent du paludisme, est repute sensible au choc oxydant et son systeme de defense n'est pas encore bien connu. Dans ce travail, nous avons caracterise une sod endogene chez plasmodium et chez babesia (agent de la piroplasmose). Chez p. Falciparum (pathogene pour l'homme) et chez 4 souches murines, l'activite sod endogene existe sous 2 isoformes majeures et represente 20-30% de l'activite totale. Les 70-80% restants correspondent a de l'activite sod de l'hematie, internalisee par le parasite. Chez b. Divergens et b. Hylomysci, l'activite sod endogene represente la quasi-totalite de l'activite totale. Ceci est sans doute lie a l'absence d'endocytose chez babesia. La sod endogene de ces parasites est sensible a h2o2, ce qui suggere qu'elle soit fer-dependante. Nous avons purifie les sod de p. Falciparum et de b. Hylomysci, et realise une approche en biologie moleculaire sur la sod de p. Falciparum. Les sod de p. Falciparum et de b. Hylomysci sont des homodimeres lies de facon non convalente. Le microsequencage de l'extremite n-terminale de ces deux sod a permis d'identifier des residus caracteristiques des sod a fer. Un anticorps polyclonal dirige contre la sequence n-terminale de l'enzyme de p. Falciparum a ete obtenu. Un fragment d'adn genomique de p. Falciparum de 423 pb a ete amplifie par pcr et sequence. La sequence proteique deduite correspond a une partie d'une sod, montrant de fortes homologies avec les sod a fer. La sod de l'hematie, internalisee par p. Falciparum, semble strictement localisee au compartiment digestif du parasite. L'ensemble de ces resultats est en faveur de l'existence d'une sod endogene fer-dependante chez plasmodium et babesia. Comme elle se distingue de celles de l'hote par son metal cofacteur, elle peut constituer une cible potentielle pour le developpement de nouveaux antiparasitaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 184-203

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1994-168
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.