Optimisation en milieu minimum de la production d'une pectate lyase de bactéroïdes clonée chez Escherichia coli

par Charlemagne-Gilles Hounsa

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Henri-Charles Dubourguier.

Soutenue en 1994

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'etude a porte sur l'optimisation en milieu minimum de la production d'une pectate lyase (ec 4. 2. 2. 2) de bacteroides thetaiotaomicron 217 clonee chez escherichia coli hb101 (pbt4). Cette etude nous a conduit, a partir de l'utilisation de deux types de plans d'experiences factoriels a deux niveaux inspires du modele de box-wilson (1951), a rechercher les facteurs pouvant influencer la production de l'enzyme. Nos resultats ont montre que l'extrait de caseine, le glucose et le magnesium sont les constituants du milieu les plus influants sur la production de pectate lyase. Ces deux plans ont ete completes par la methodologie de reponse de surface de doehlert (1970) qui nous a permis de determiner la bonne combinaison des concentrations de glucose et de magnesium pour une meilleure production de pectate lyase. Le plasmide pbt4 est plus stable a 30c qu'a 37c, meme en presence de tetracycline et d'ampicilline utilises comme pressions de selection. Un plan factoriel d'experiences de type 2#4 nous a permis de montrer que la presence simultanee de tetracycline, d'ampicilline et de glucose dans le milieu de culture contribue a une meilleure stabilite du pbt4 chez e. Coli hb101 et a une meilleure reproductibilite dans la production de la pectate lyase. Apres 8 heures de culture en fermenteur, les concentrations du glucose et des sels d'ammonium sont reduites de moitie. Le reajustement de leurs concentrations entraine une augmentation de la production de biomasse accompagnee d'une diminution importante de celle de pectate lyase. Sachant que la production d'acetate, que nous avons observee lors de la croissance de la cellule recombinee, est un des principaux facteurs limitant la production de biomasse et de pectate lyase en fermenteur, nous avons etudie l'influence de l'addition de l'extrait de levure a 1 g/l ou du 3-bromopyruvate a 50 m sur la production de l'acetate par e. Coli hb101 (pbt4). Bien que ces deux substances reduisent de facon importante la quantite d'acetate produite dans le milieu de culture suivant des mecanismes differents, seul l'extrait de levure a permis une production de 3,7 g/l de biomasse et de 670 unites de pectate lyase par millilitre de culture en fermenteur. Ainsi, par etapes successives, nous sommes parvenus a augmenter la production de pectate lyase par la cellule recombinee d'environ 21 fois en erlenmeyers puis ensuite de 3 fois en fermenteur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (110 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 96-114

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1994-23
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.