Degradation du caoutchouc naturel en phase latex par oxydation controlee. Action du couple phenylhydrazine/oxygene sur un modele des structures polyisopreniques

par CAROLE CHALLIOUI GILLET

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de D. REYX.

Soutenue en 1994

à Le Mans .


  • Résumé

    Ce memoire traite de l'etude de la degradation controlee du caoutchouc naturel en phase latex sous l'action du couple redox phenylhydrazine/oxygene. En se basant sur les resultats des travaux anterieurs et possedant a present, des methodes d'analyses plus performantes (rmn #1h 400mhz et cg/sm), notre travail a consiste a identifier de maniere plus sure et plus complete les fonctions d'extremites de chaine apres degradation. Pour cela, nous avons cherche dans un premier temps a alimenter notre reflexion en completant nos connaissances des processus d'oxydation et de degradation du polyisoprene par une etude bibliographique de l'autoxydation des acides gras insatures (chapitre i). Nous avons ensuite consacre le deuxieme chapitre a la modelisation de la procedure de degradation du caoutchouc naturel en phase latex par une reaction de degradation d'une molecule modele, le 4,8-dimethyldodeca-4,8-diene, en emulsion. La synthese de molecules modeles supposees se former et l'analyse des melanges de degradation ont permis de preciser (chapitre iii): 1) la nature des extremites de chaine apres scission ; 2) les differents modes de fragmentation ; 3) les phenomenes de modification chimique sans rupture de chaines. En etudiant l'evolution en fonction du temps des produits de degradation (chapitre iv), les etapes successives de la reaction ont pu etre reconstituees: 1) fragmentation des chaines et formation d'extremites carbonyle ; 2) reaction d'une partie de ces fonctions carbonyle avec la phenylhydrazine residuelle pour donner des phenylhydrazones tres reactives avec l'oxygene. Les structures d'oxydation alors formees sont susceptibles de se decomposer plus ou moins rapidement ; 3) degradation par recurrence des extremites carbonyle (aldehydes et cetones). Des hypotheses de mecanismes sont proposees pour l'ensemble de ces degradations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 P.
  • Annexes : 97 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THs. 1872
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.