Etude du remodelage des phospholipides de l'oviducte au cours de l'activation du tissu par les œstrogènes

par Badr-Eddine Felouati

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Christian Laugier.


  • Résumé

    De nombreuses études épidémiologiques, cliniques et expérimentales suggèrent que les acides gras polyinsaturés jouent un rôle dans la régulation de la prolifération cellulaire et dans la carcinogenèse, en particulier dans les tissus cibles des hormones stéroïdes sexuelles. Ceci nous a conduit à préciser la distribution de ces acides gras dans les classes et sous-classes de phospholipides de l'oviducte et à étudier leur libération et leurs mouvements au cours de l'activation du tissu par les œstrogènes. Dans l'oviducte immature, 64 % de l'acide arachidonique endogène se trouvent dans les phosphoglycérides d'éthanolamine et plus particulièrement dans la sous-classe des plasmalogènes qui représentent le lieu de stockage le plus important de cet acide. Au cours d'une stimulation œstrogénique, qui induit une prolifération intense des cellules de l'oviducte, deux phénomènes différents interviennent : une baisse de la proportion des plasmalogènes d'éthanolamine, qui sont consommés au cours de l'activation hormonale du tissu, et un remodelage des acides gras. L'acide arachidonique est libéré spécifiquement de cette sous-classe et remplacé, mole à mole, par de l'acide docosahexaénoïque. Nous avons également mis en évidence un transfert de l'acide arachidonique, des diacyl-glycérophosphocholine vers les alkénylacyl-glycérophosphoéthanolamine, qui est activé par les oestrogènes. L'ensemble de nos résultats suggèrent que les plasmalogènes d'éthanolamine sont spécifiquement impliqués dans la prolifération cellulaire induite par les œstrogènes. Le remplacement de l'acide arachidonique par de l'acide docosahexaénoïque dans ces plasmalogènes pourrait être un mécanisme physiologique de désensibilisation réversible des cellules permettant leur adaptation à la présence continue de l'hormone et leur passage d'une phase de prolifération vers une phase de différenciation.

  • Titre traduit

    = Oviduct phospholipid remodeling during "in vivo" stimulation by estradiol


  • Résumé

    [Numerous epidemiological, clinical and experimental studies have suggested that polyunsaturated fatty acids are involved in the regulation of cell proliferation and carcinogenesis, particularly in steroid hormone target tissues. In the present study, we investigated the contents and the fatty acyl chain compositions of oviduct phospholipid subclasses in immature, estradiol-treated and laying quails. The immature oviduct contained the majority of its endogenous arachidonic acid mass ( 64 %) in Ethanolamine Glycero-Phospholipids (EPL), mainly in alkenylacyl-glycerophosphoethanolamine (alkenylacyl-GPE). Oestrogen treatment significantly reduced the proportion of alkenylacyl-GPE and induced the depletion of arachidonic acid specifically from this pool. Arachidonic acid was replaced almost exclusively by docosahexaenoic acid at the sn-2 position of plasmalogens. The data presented suggest that the induction of oestrogen target cell proliferation in the oviduct involves the participation of arachidonic acid from alkenylacyl-GPE. The replacement of arachidonic acid by docosahexaenoic acid in the arrest of ostrogen-induced proliferation. ]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1700)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.