Représentation des connaissances pour la mise a jour automatique des systèmes d'information géographique par photos aériennes

par Carlo Schenone

Thèse de doctorat en Génie informatique

Sous la direction de Robert Laurini.


  • Résumé

    Ce mémoire se situe dans le cadre du projet Photopolis pour la mise à jour des Systèmes d'Information Géographiques (SIG) à l'aide de photos aériennes. Ce processus est effectué par la découverte des lieux où les vérifications révèlent des modifications par rapport à l'état mémorisé antérieurement. Le système travaille en différentes étapes. La première étape normalise la photo en enlevant les distorsions optiques. Les photos sont divisées en morceaux homogènes dépendant de leur texture. Un processus divise ces morceaux en plusieurs parties qui appartiennent à différents objets géographiques, qu'on appellera "clips". ·Chaque clip est reconnu en utilisant un système de diagnostic qui se sert d'une base de connaissances spécialisée dans la reconnaissance des textures des photos aériennes et qui est écrit avec un langage très facile à utiliser. Le système de diagnostic est préparé avec un langage qui utilise le paradigme des questionnaires-diagnostics. Dans un diagnostic, l'expert du domaine pose des questions au monde extérieur ou à lui même, afin de trouver une solution. En général, l'expert effectue une demande en attendant une réponse d'un ensemble de solutions possibles ou intervalles de valeurs. Ainsi, peut-il arriver à une solution partielle par déductions effectuées à partir des données connues. Dès lors le langage peut gérer une connaissance partielle et incertaine avec une approche issue des logiques à trois valeurs et des logiques temporelles. Enfin, la solution est la combinaison des réponses à la question initialement posée ainsi qu'à celles posées pour préciser davantage la réponse. Ainsi, suite aux confrontations géométriques et des textures, la mise à jour de la base de données urbaines peut être effectuée.

  • Titre traduit

    = Knowledge Representation for Automatic Updating of Geographical Information System by Means of Aerial Photos


  • Résumé

    This text has been prepared within the Photopolis project whose goal is the updating of Geographical Information Systems (GIS) using aerial photos. This process is done for discovering places where a verification shows modifications regarding its previous state. The system follows different steps. The first one normalises the aerial photos by eliminating optical distortions. The photos are divided into homogeneous parts depending on their texture. Another process will <livide these parts into more sub-parts, that are called "clips", and that belongs to different geographical objects. Every clip is recognised by a diagnostic system using a knowledge base that is specialised in the recognition of textures in aerial photos. This base has been written with a very easy to use language. The diagnostic system has been prepared with a language that uses the paradigm of diagnostic questionnaires. In a diagnosis, domain expert asks some questions to the external world or to himself to find out a solution. So, he can reach a partial solution deduced from the given data. In general, the expert asks questions, expecting an answer from a set of possible solutions or interval of values. The language can handle partial and uncertain knowledge with an approach that is between three-valued logics and temporal logics. At last, the solution, that is the answer to the question that was at first asked, is found by connecting answers. So, after the geometric and the textural confrontation, the urban data base can be updated

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1735)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.