Evodia fatraina (Rutaceae) : analyse phytochimique et activité antimalariale

par Nicole Ramanambe-Ravelomanantsoa

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Michel Delmas.

Soutenue en 1994

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Evodia fatraina (rutacee), plante medicinale endemique de madagascar, est etudiee pour son activite antipaludique. Chaque partie de la plante (feuilles, ecorces de tiges, ecorces de racines) est initialement traitee par lixiviation dans l'ethanol puis subit une extraction liquide-liquide dans un melange chloroforme-eau. La phase chloroformique, comme la phase ethanolique, est recuperee et evaporee sous vide. Pour les ecorces de racines, cette phase chloroformique est soumise a un fractionnement sur colonne de gel de silice par elution au gradient de solvant chloroforme-methanol. Les fractions obtenues sont purifiees par passage sur plaque de silice a chromatographie centrifuge. Les differentes fractions brutes, les sous-fractions et les composants purifies sont testes in vitro sur trois souches differentes de plasmodium falciparum: fcm29, hb3 et w-2 originaires respectivement du cameroun, chloroquino-resistante, de honduras, chloroquino-sensible, et d'indochine, chloroquino-resistante. La mesure des concentrations inhibitrices a 50% (ic#5#0) revele une meilleure activite des extraits chloroformiques, notamment de celui des ecorces de racines dont derivent les deux composants les plus actifs representant des puissances relatives de 0. 002/0. 041 et de 0. 016/0. 025 contre hb3/w-2 par rapport a la chloroquine. Une variation irreguliere des concentrations inhibitrices en allant des extraits bruts vers les produits purifies demontre la presence dans evodia fatraina de composants a contribution positive et de composants a contribution negative dans l'activite antipaludique

  • Titre traduit

    Evodia fatraina (Rutaceae) : phytochemical analysis and antimalarial activity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 191-202

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Médiathèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG 1994 RAM

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994INPT054G
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.