Contribution méthodologique à la mise en place d'une mémoire de connaissances au sens "métier" dans une démarche d'ingénierie concourante : limite et possibilités de la Technologie de Groupe

par Jean Renaud

Thèse de doctorat en Génie des systèmes industriels

Sous la direction de Claudine Guidat De Queiroz et de Bernard Mutel.

Soutenue en 1994

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Au cours de ces dernières années, le monde industriel a pris conscience de l’importance du besoin de rapidité lors de la mise sur le marché de produits. C’est pour répondre à cet enjeu que s’est développé le concept d’Ingénierie Concourante. Le passage d’un mode séquentiel à un mode simultané exige donc pour l’entreprise d’être « prête » face aux demandes du marché. L’accès de tous les acteurs du cycle de développement d’un produit à une mémoire de connaissances au sens « métier » nous apparaît donc comme l’une des solutions possibles. Elle permettra de prendre des décisions le plus tôt possible en fournissant le maximum de connaissances et savoir-faire sur le futur produit. Les travaux exposés portent sur la constitution de cette mémoire à partir du concept de Technologie de Groupe dans une démarche par projet et à la prise en compte des informations au sens « métier » sur les produits et leur processus de fabrication. Afin de rendre plus opérationnelle notre problématique de recherche, nous avons décidé : 1. De mettre au point une démarche permettant de modéliser le processus de conception et de fabrication afin d’identifier les décisions et de les intégrer le plus en amont possible du développement du produit. 2. D’utiliser le concept de Technologie de Groupe, grâce à son principe de regroupement de données de production


  • Résumé

    Over the last few years, the world of industry has recongnised the need for speed when products are launched on the market. It is in order to respond to the needs that the concept of Concurrent Engineering has been developed. Passing from a sequential mode to a concurrent mode demands that the company be “ready” to face the demands of the market. Therefore access to a knowledge memory base by all those involved in the development cycle of a product seems to offer one possible solution to implementing concurrent engineering. This would enable decisions to be taken as early as possible by providing a maximum amount of knowledge and know-how on the future product. Our paper concentrates on the constitution of this memory based on a Group Technology concept using a project based approach and taking into account information, in “job” terms, on products and their production processes. In order to make our research more fully operational, we have decide to : 1. Perfect an approach that enables the design and production process to be modelled in order to identify decisions and to integrate them as far upstream as possible in the development of the product, 2. Use the concept of Group Technology, owing to its principe of production date gathering

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 149-164. Résumé en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994 RENAUD J.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.