Étude expérimentale du comportement des suspensions de bentonite au cours des forages

par Hongmin Jin

Thèse de doctorat en Géosciences et matières premières

Sous la direction de Jean-Maurice Cases.

Le président du jury était Jean-Maurice Cases.

Les rapporteurs étaient Charles-Henri Pons.


  • Résumé

    Les objectifs de cette thèse sont de décrire les propriétés de la montmorillonite dans les conditions des forages (contraintes de pression, de température, d'échange ionique) et d'examiner le rôle de ces facteurs dans la formation et la fixation des amalgames de bourrage. L'étude se compose de trois parties: - La microstructure des suspensions d'argile. La diffusion des rayons X aux petits angles, et la diffusion quasi-élastique de lumière ont permis de déterminer l'évolution de la structure des suspensions de montmorillonite homoionique Na soumise à des échanges ioniques partiels par K et Ca, et après traitement thermique à 200°C. On observe avec l'échange ionique une augmentation de l'ordre interne aux particules, faisant passer le système d'une structure de gel à celle d'une suspension particulaire. Le traitement thermique provoque dans tous les cas une division irréversible des particules initiales dans le plan des feuillets au niveau de la porosité lenticulaire. - L'interface argile-outil. Afin d'examiner l'hypothèse de l'adhésion de l'argile sur l'outil par interaction électrostatique, les propriétés électrocinétiques de la montmorillonite ont été caractérisées par électrophorèse, et l'adhésion a été étudiée qualitativement par voltamétrie. Quelles que soient les conditions (pH, nature et concentration des cations, additifs organiques), la montmorillonite se charge toujours négativement. Il n'y a pas d'adsorption forte de l'argile sur la surface de l'outil de forage. - Analyse d'un essai de bourrage. Afin de déterminer le rôle de l'argile dans le bourrage, des amalgames récoltés sur les outils après bourrage expérimental ont été observes en MEB. L’argile n'est pas présente en quantités détectables dans les amalgames et n'est pas responsable de leur cohésion. L’observation du contact métal/produit bourré ne montre également pas d'argile adhérente. Pour la roche calcaire le forage peut provoquer la formation de fines particules de carbonate, et donc une sursaturation du milieu. Les fortes pressions exercées par l'outil peuvent évacuer l'eau non liée au solide. Ces phénomènes peuvent conduire à la formation de produits fortement cohérents

  • Titre traduit

    Experimental study of the behavior of bentonite suspensions in drilling


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (146 p.)
  • Annexes : 103 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 03-2554
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.