Nouveau procédé pour la récupération de Co, Ni, Mo et V à partir des catalyseurs usés

par Maurice Djona

Thèse de doctorat en Géosciences et matières premières

Sous la direction de Ibrahim Gaballah.

Soutenue en 1994

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .

Le président du jury était Robert Houot.

Les rapporteurs étaient Omer Evrard, Fathi Habashi, Alexis Steinbrunn, Roland Wandji.


  • Résumé

    Différents secteurs industriels génèrent, par an, des milliers de tonnes de catalyseurs usés contenant jusqu'à 35% de métaux de valeur comme Co, Cr, Cu, Ni, Mo, Ti, V, W, etc. , sur des supports composés d'alumine, de silico-aluminate, de dioxyde de titane, etc. Ces solides contiennent souvent des impuretés comme C, S, Fe, Pb, P, etc. Le recyclage des éléments économiques de ces déchets pourrait contribuer à la protection de l'environnement. L’objet de ce travail est d'extraire sélectivement le cobalt, le nickel, le molybdène et le vanadium des catalyseurs usés d'hydrodésulfuration de pétrole et d'obtenir un résidu final inoffensif pour l'environnement. La caractérisation physico-chimique de 30 échantillons provenant de trois pays européens a permis de les classer en 4 groupes majeurs. Des échantillons représentatifs de ces groupes ont été utilisés au cours de ce travail. Le grillage préalable, pour l'élimination des impuretés, a été optimisé. Après une analyse thermodynamique, la cinétique de chloruration et de carbochloruration des composés purs, des éléments majeurs de ces catalyseurs usés, a été étudiée. Les résultats ont servi comme base pour aborder la chloruration et la carbochloruration des catalyseurs usés. La chloruration sélective de ces échantillons par différents mélanges gazeux a été obtenue grâce au contrôle de la pression partielle d'oxygène, du temps et de la température. Les meilleurs résultats ont été obtenus par la chloruration des échantillons non grillés en employant un mélange chlore-air à des températures inferieures à 600°C. Plus de 90% des métaux de valeur sont extraits. Ces résultats ont été confirmés à l'échelle semi-pilote. Le résidu final est composé essentiellement d'alumine ou de silico-aluminate. Un schéma de traitement est proposé

  • Titre traduit

    New process for the recovery of Co, Ni, Mo and V from spent catalysts


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 p.)
  • Annexes : 145 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.