Les relations sino-françaises au Viet-Nam 1945-1946

par Hua Lin

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean-Luc Domenach.

Soutenue en 1994

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    En septembre 1945, au lendemain de la guerre sur l'ordre du commandement des alliées, les troupes chinoises entrent au nord de l'Indochine pour de désarmer et de rapatrier les troupes japonaises, mais aussi d'y assurer l'ordre public. Au Viet-Nam la situation est devenue très compliquée : le Viet Minh vient de s'emparer du pouvoir à la faveur de la révolution d'aout 1945, les forces nationalistes vietnamiennes qui sont rentrées avec les troupes chinoises veulent saisir le pouvoir, les Français qui avaient été renverses par les Japonais désirent regagner l'Indochine. Comme 60 ans auparavant, les forces françaises et chinoises se retrouvent face à face au Viet-Nam. Les autorités centrales chinoises promettent de retirer les troupes chinoises, une fois leur mission accomplie et d'aider les Français dans leur entreprise de regagner le nord de l'Indochine. Mais les militaires chinois n'entendent pas laisser les Français rentrer au Viet-Nam ou ils préfèrent mettre en place un régime prochinois. D'où les tergiversations dans les négociations et les accrochages militaires entre les deux armées. Finalement la France rentre au nord de l'Indochine au prix d'importants sacrifices consentis à la Chine et aux ressortissants chinois au Viet-Nam. Or les tractations sino-françaises sur le dos des vietnamiens n'ont pas évité la guerre de l'Indochine qui éclatera quelques mois après le retrait des troupes chinoises. Cette thèse, bâtie sur les recherches dans les archives françaises et chinoises, aide à comprendre les tractations délicates et difficiles au lendemain de la 2eme guerre mondiale entre la Chine et la France. Elle contribue aussi à comprendre les causes de la guerre d'Indochine.

  • Titre traduit

    Sino-French relations in Vietnam, 1945-1946


  • Résumé

    September 1945, a large number of Chinese troops entered Northern Vietnam and Northem Laos under the orders of allied force to disarm and repatriate Japanese troops and to insure public order there. The situation was very complicated in post-war Vietnam : Viet minh had just taken over the power and proclaimed national independence of Vietnam, the Vietnamese nationalist parties who came back with Chinese troops wanted to set up their regime, and above all, the French who had been overthrown by the Japanese on 9 March 1945 wanted to come back by all means. . . The Chinese central authorities wanted to help the French in regaining northern Indochina, while certain Chinese military chiefs of staff preferred a longer occupation. Thus not unlike 60 years earlier, two armies, Chinese and French, were about to confront again in Vietnam. Serious conflicts took place between two armies, in spite of Chinese government's pro French politics. Finally, the French came back to Northern Vietnam not without big compromises in favour of Chinese government. Sino-French transactions did not bring peace neither prosperity to Vietnam : war broke out in December 1946. Contributes to the understanding of the causes of Vietnamese war as well.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (543 f.)
  • Notes : Thèse non corrigée, non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 489-516. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : G 1430 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.