La théorie de l'Etat et du droit chez Max Weber

par Pierre Bouretz

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean Leca.

Soutenue en 1994

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    La théorie de l'Etat et du droit est au coeur de la pensée de Max Weber. Mais l'ampleur de cette pensée et les conflits qu'elle connait obligent à interroger la place de cette théorie dans un projet méthodologique et philosophique centre sur l'interprétation de la modernité, au travers du paradigme du désenchantement du monde. Une première partie cherche à restituer les voies du désenchantement du monde, qui expliquent la naissance de l'Etat et du droit modernes. A partir du problème religieux de l'imperfection du monde. Au travers de la rationalisation des activités économiques et politiques. Par un processus qui conduit au monopole de la violence légitime. La seconde partie analyse les formes de l'Etat moderne : la structure du droit rationnel, le paradigme de la légalité et la logique de la légitimité. Puis elle confronte la critique webérienne de cet univers politique et juridique à d'autres interprétations contemporaines de la modernité. Le désenchantement du monde conduit-il au relativisme politique et philosophique ? Peut-on fonder en raison les principes de la légitimité ? Comment penser l'Etat providence dans le cadre d'une théorie de la raison pratique et de l'expérience démocratique ? La conclusion revient sur l'interprétation du sens de la pensée de weber. A l'idée d'une crise de la culture européenne. A l'héritage d'une grande théorie du monde moderne. Aux liens entre cette pensée et l'histoire du XXème siècle.

  • Titre traduit

    Max Weber's theory of State and law


  • Résumé

    Theory of state and law is the core of Max Weber's thought. But the extent of this thought and its conflicts force to interrogate the position given to this theory in a methodological and philosophical project, focused on the interpretatioin of modernity, within the paradigm of desenchantment of the world. First part tries to underline the ways taken by this desenchantment, that explain the formation of modern state and law. Beginning by the religious problem of the imperfection of the world. Within the rationalization of economical and political activities. By a process that leads to the legitimate violence monopoly. Second part analyses the formal aspect of modern state : the rational structure of law, legality as a paradigm, legitimacy and its logics. Then it compares Max Weber's critique against this political and juridical world to other contemporary interpretations of modernity. Is the desenchantment of the world leading to political and philosophical relativism ? Is it possible to give a rational foundation to legitimacy ? How can we conceive the welfare state, in the framework of a practical reason theory and by the experience of democrary ? Conclusion comes back to Max Weber's thought interpretation. To the idea of a crisis for the European culture. To the legacy from a great theory of the modern world. To the linkage between this thought and the twentieth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (677 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-1994-13
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.