Juan José Millás ou les territoires postmodernes de l'écriture

par Jean-François Carcelen

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Georges Tyras.

Soutenue en 1994

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Les romans de juan jose millas sont soumis a une double tension : referentielle et autoreferentielle. La reference passe par des ancrages historiques discretement dissemines dans le texte de maniere a servir de points de repere ecartant toute meprise du lecteur quant au contexte evoque. Ce type de reference historique entre en relation avec la construction d'un referent virtuel. Leur conjugaison et la mise en place d'une rhetorique creent les conditions d'un surgissement du sens par exsudation : la vision du monde et de l'individu sourd des rapports dialectiques entre ce que dit le texte et ce qu'il fait. On percoit cependant une evolution vers une criture qui devient objet de sa propre demarlche epistemologique. En mettant ainsi en evidence l'autoreference, juan jose millas questionne l'illusion referentielle sans pour autant l'obliterer. En exigeant du lecteur qu'il ait un regard critique sur l'elaboration du roman, il provoque du meme coup une reflexion sur ce que designe ce roman. Il s'ensuit une ecriture qui travaille sur le brouillage, la transgression des genres et des codes. Dans cette esthetique de la postmodernite, le fragment reste comme expression de l'absence d'unite et du decentrement. En se mettant en scene, l'ecriture de millas n'opere pas cependant un repli frileux. Les romans de millas sont tres loin de cette ecriture edulcoree a laquelle certains ont voulu reduire la postmodernite. Loin de recuser leur fonction de revelateur critique du monde dont il sont le produit, ils affirment une intentionnalite referentielle. Millas nous semble etre le cas exemplaire d'une postmodernite de la resistance, dont l'enjeu majeur serait de poser encore et toujours de fondamentales questions a la fois ontologiques et axiologiques.


  • Résumé

    The novels of juan jose millas are subject to a double tension, referential and autoreferential. Reference is carried out by means of historical "anchors" discreetly disseminated throughout the text, so as to avoid any misunderstanding on the part of the reader. This kind of historical reference is related to the construction of a virtual referent. The conjunction of the two, together with the establishment of a rhetoric, create the conditions in which meaning emerges by a kind of exudation : world view and individual view arise out of the dialectic relation between what the text says and what it does. One can see however a change toward a kind of writing which becomes the object of its own epistemological concern. By emphasizing autorerentiality. Juan jose millas questions the referential illusion itself, without entirely obliterating it. By making the reader adopt a critical view of the elaboration of the novel, he forces him to reflect on what the novel designates. What follows later is a kind of writing that exploits confusion, the transgression of genres and codes, in this postmodern aesthetics, the fragment appears as an expression of the absence of unity, and of de-centering. Although it occupies center stage, the fiction of millas does not withdraw into itself. Millas' novels are a far cry from the kind of watered-down fiction to which some would reduce postmodernism. Far from refusing the critical function of the world of which they are a product, they affirm a referential intention. Millas is an exemplary representative of postmodern resistance, whose major bid is that of asking the most basic ontological and axiological questions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1994/51
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.