Géologie et géochimie des granitoïdes et des roches basiques associées du Valsenestre : place dans la province magmatique varisque des Massifs Cristallins Externes du Haut Dauphiné (Alpes Occidentales françaises)

par Richard Arthur Oliver

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Michel Piboule.

Soutenue en 1994

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    La région du Valsenestre dans le Haut Dauphiné (Massifs Cristallins Externes des Alpes Occidentales) offre quatre plutons granitiques distincts avec les massifs des Quatre Tours-Belle Cote, d'Alfrey, du Rochail et du Ramu. Les corps de Quatre Tours-Belle Cote, et du Rochail sont étroitement associés à des intrusions mineures de roches basiques représentées par des syénites à amphibole et des monzodiorites à quartz. Ces matériaux s'apparentent aux roches des cortèges "vaugnéritiques" de la chaîne varisque. L'étude géochimique des plutons intrusifs montre que les granites des Quatre Tours-Belle Cote, du Rochail et d'Alfrey différent légèrement. Toutefois ils peuvent être regroupés à une même lignée magmatique. Dans la nomenclature de Harris et al. , (1986), ils se rapportent au type subalcalin post-collisionnel (groupe 3). Les petites différences des magmas d'origine peuvent être imputées à des différences du matériel source originel. Les granites d'Alfrey et du Rochail montrent une différenciation chimique centripète avec des facies fins externes peu fractionnés et des facies porphyroïdes internes recoupés par quelques pegmatites ultimes. Les compositions minéralogiques et chimiques du granite du Ramu s'individualisent très nettement. Elles peuvent être rapportées au type des granites syncollisionnels (groupe 2) de la classification de Harris et al. , et rattachées aux leucogranites d'origine anatectique. Les nouvelles données isotopiques Rb/Sr et la réinterprétation des données géochronométriques antérieures permettent de dater les intrusions du Rochail et des Quatre Tours-Belle Cote à 302 ± 16 Ma. Cet âge s'accorde parfaitement avec le caractère post-collisionnel de ces plutons. Un âge Rb/Sr de 304 Ma est également proposé pour les roches basiques associées indiquant une intrusion légèrement tardive du corps daté. Toutefois l'existence locale de figures de mélange mécanique entre les deux types magmatiques plaide en faveur de leur pénécontemporanéïté à l'échelle de l'histoire orogénique. Les quatre granitoïdes ont été replacés dans le contexte des intrusions varisques des Massifs Cristallins Externes Alpins auxquelles ils se rapportent. Sur la base d'éléments minéralogiques et géochimiques une zonation est-ouest de la province peut être déinie dans le Haut Dauphiné. Les liquides granitiques d'origine crustale se sont mis en place principalement dans la région occidentale de la province. Les granites du domaine oriental présentent au contraire une composante mantellique notable. La situation géodynamique d'origine et la mise en place des granitoïdes du Haut Dauphiné correspondent à un contexte post-collisionnel extensif ou le géotherme est perturbé par un puissant flux de chaleur. Cet épisode thermique induit la fusion partielle de la croûte inférieure. A la faveur d'une remontée de la lithosphère sous-continentale contemporaine de l'extension et de la dénudation de la chaîne, le manteau généré des magmas basiques subordonnés à l'origine de la lignée appinito-vaugnéritiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 p.)
  • Annexes : 31 Réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Département des sciences de la terre. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : AUT - OLI 1994
  • Bibliothèque : Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B08005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.