Etude du deficit hydrique sequentiel sur les rendements : application au cas du surgho-grain sorghun bicolor (l) moench

par ABDALLAH AIDAOUI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Robert Tiercelin.

Soutenue en 1994

à l'ENGREF .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le systeme sol-plante atmosphere est un systeme biophysique de nature assez complexe. Dans lequel la plante joue un role lie essentiellement aux conditions environnementales. Le climat determine le niveau de la demande atmospherique et le sol conditionne la disponibilite des reserves en eau pour la plante. Afin de mieux gerer l'agriculture irriguee, il est necessaire de connaitre les relations entre les besoins en eau des cultures et leurs rendements, et les rendements qu'on peut atteindre suivant la disponibilite de la ressource. Face au nombre important de parametres inter-dependants dont il faut tenir compte (conditions climatiques, caracteres physico-chimiques des sols, physiologie de la plante, regulation stomatique), transfert d'assimilats, photo et thermo-periodisme, periodes critique et phases sensibles), nous avons fait l'hypothese que le principal facteur influencant le rendement est la disponibilite de l'eau au niveau de la rhizosphere : une plante qui n'arrive pas a s'alimenter convenablement par suite d'un deficit hydrique modifie son comportement physiologique. Ces modifications se repercutent par la suite sur le rendement. Des experimentations au champ ont ete conduites pendant trois annees consecutives (de 1990 a 1992) sur sorgho grain (sorghoum bicolor (l. ) moench) avec differentes strategies d'irrigation, qui soumettent la culture a des gradiens de stress hydrique controles et en levant cette contrainte par des irrigations. C'est dans ce contexte que nous avons cherche a quantifier d'abord sur le plan agronomique l'influence d'un deficit hydrique, survenu a un moment du cycle de croissance de la culture, sur le rendement et les composantes du rendement. Les resultats ont montre qu'en cas de secheresse le sorgho possede une grande capacite d'exploitation des reserves en eau du sol par son systeme racinaire pouvant attendre jusqu'a 2 m de profondeur, ce qui lui confere une grande capacite d'adptation a la secheresse. L'analyse de la sensibilite des differentes composantes du rendement au deficit hydrique a montre que les differences de rendement sont expliquees par le nombre de grains par panicule quand le deficit hydrique survient a la phase et par le poids de 1000 grainsavant la phase post-anthese. La deuxieme partie de ce travail a porte sur l'elaboration d'une fonction de rendement multistade pour le sorgho-grain. Cette fonction de rendement tient compte de la sensibilite de chaque stade de croissance au stress hydrique. Elle a ete calee sur trois periodes de cycle de croissance ; elle est de la forme. 3 y/ymax = (etri/etmi)i i=1 la valeurs des coefficients de sensibilite ont ete respectivement de 1 = 0,5,2 = 1,03 et 3 = 0,28 pour les periodes vegetative, reproduction et maturite physiologique. Les valeurs du coefficient indiquent que la periode de reproduction est la sensible au stress hydrique. Afin de tester differentes strategies d'irrigation nous avons simule un modele de bilan hydrique permettant de gerer les apports d'eau d'irrigation et la reserve en eau du sol, et de prevoir les chutes de rendement selon la quantite d'eau disponible. Les resultats du modele ont ete valides sur les trois annees de donnees disponibles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 127 P.
  • Annexes : 103 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : AID
  • Bibliothèque : AgroParisTech Engref. Centre de documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.