Recalage de modeles elements finis en dynamique

par FRANCOIS QUETIN

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Gérard Coffignal.

Soutenue en 1994

à Paris. ENSAM .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le recalage d'un modele elements finis consiste a corriger les valeurs des parametres de conception du modele en reduisant un ecart entre certaines de ses reponses et les reponses de la structure mesuree experimentalement. Nous exposons tout d'abord une presentation de ce probleme, puis une classification des methodes existantes. Puis nous proposons et developpons deux approches complementaires. La premiere utilise la minimisation des reactions modales constituees des seconds membres des equations d'equilibre. Ces residus sont developpes en fonction des parametres de conception intervenant dans les matrices de masse et de raideur du modele. Nous prenons en compte explicitement la presence d'incertitudes dans les mesures experimentales des valeurs propres et vecteurs propres. La seconde methode consiste a reduire un ecart entre les spectres des fonctions de transfert du modele et les spectres des fonctions de transfert experimentales correspondantes. Cette approche, qui utilise une methode de sensibilite au premier ordre, permet d'une part d'eviter l'etape d'identification modale et d'autre part d'utiliser les reponses de la structure sur une plage continue de frequences. Ceci permet de prendre en compte en particulier le comportement de la structure au niveau des ses frequences d'antiresonance. Ces deux approches sont testees a l'aide de simulations numeriques. Les premieres applications, qui concernent un modele de poutres, montrent la consistance des algorithmes utilises. Les tests suivants, qui concernent un modele de poutres, montrent la consistance des algorithmes utilises. Les tests suivants, qui concernent un treillis plan, introduit dans le cadre du garteur (group for aeronautical research and technology in europe), permettent d'examiner la stabilite des methodes vis-a-vis d'imprecisions dans les mesures experimentales. Enfin, une simulation sur un modele derive d'un modele d'helicoptere permet d'examiner le comportement de la methode utilisant les fonctions de transfert dans le cas de perturbations parfois extremement elevees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 180 P.
  • Annexes : 145 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.