Histoire et imagination, au point de vue philosophique, à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles : évènement et figure dans le pré-romantisme allemand (Moritz) et le post-kantisme anglais (Coleridge)

par Philippe Beck

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Derrida.


  • Résumé

    The main purpose of the thesis consists in describing the relationship between allegory and tautegory. At the end of the "enlightened age", tautegory means "symbol". A symbol is a sign characterized by its pregnancy, translucence and infinity of purport. The form of a symbol, as one can see in reading moritz and cileridge, is supposed not to be material. Yet, this is impossible, for each form must unfold in and bv some material, however thin it may be. Thus, one has to describe the antinomy of the symbol, in order to understand in what way an event can be said to be "symbolic". The problem is then to show how the concept of symbol or tautegory is necessary to a historical theory, and to point out how it makes it at the same time impossible to conceive what a singulat event really is. An event is always allegorical, it does not cease to be historical. A symbol in itself opens onto the eternity of an intuitive synchrony.

  • Titre traduit

    History and imagination, from a philosophical view-point, at the turning-point between the xviiith and xixth century. Event and figure in the german pre-romanticism (moritz) and the english post-kantism (coleridge)


  • Résumé

    Le propos majeur du travail consiste a decrire la relation entre allegorie et tautegorie. A la fin des lumieres, tautegorie signigie "symbole". Un symbole est un signe caracterise par sa fecondite, sa transparence et l'infinite de sa teneur. La forme d'un symbole, on peut s'en rendre compte a lire moritz et coleridge, est supposee n'etre pas materielle. Or, cela est impossible, car toute forme doit se deployer dans et par quelque materiau, si fin qu'il soit. Ainsi doiton decrite l'antinomie du symbole si l'on veut comprendre de quelle maniere un evenement peut etre dit "symbolique". Le probleme est alors de montrer comment le concept de symbole ou de tautegorie est necessaire a une theorie de l'histoire, et de mettre en relief comment il rend impossible la tache de concevoir ce qu'est en realite un evenement singulier. Un evenement est toujours allegorique, il ne cesse pas d'etre historique. Un symbole ouvre en lui-meme a l'eternite d'une synchronie intuitive.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (246, 496 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque de Philosophie - Lettres classiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE / 511
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18148-<1,2>
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4572 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2769
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.