Shen Jiaben et le droit chinois à la fin des Qing

par Jérôme Bourgon

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marianne Bastid-Bruguière.

Soutenue en 1994

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Shen jiaben est connu a la fois comme l'introducteur du droit occidental et comme le dernier grand juriste de la chine imperiale. Ce memoire cherche a restituer l'unite de ces deux aspects, dissocies par l'historiographie. La premiere partie retrace la carriere de shen jiaben au ministere des chatiments, et la reforme qu'il accomplit en tant que commissaire imperial a la revision de la legislation. La deuxieme partie inventorie les formes du droit chinois telles qu'elles etaient vehiculees par les traites circulant au cours du dix-neuvieme siecle. La troisieme partie reconstitue l'evolution de la legislation depuis les ming, telle que la concevaient les juristes des qing. La claire distinction entre loi penale et reglement administratif fut progressivement brouillee par la proliferation des precedents. Des le dix-huitieme siecle, des lettres pronerent un retour aux statuts, d'application claire et previsible. Le vaste programme de revision et d'abrogation des sous-statuts defini par xue yunsheng dans son duli cunyi, et sa mise en oeuvre par shen jiaben parallelement a la redaction de codes occidentalises, sont l'aboutissement d'une reflexion seculaire. Les edits de reforme ordonnerent que la codification a l'occidentale et la revision selon les conceptions chinoises soient menees conjointement. C'est ce qui explique que shen ait defini la reforme juridique comme "la fusion des droits ancien et nouveau, chinois et occidental".

  • Titre traduit

    Shen jiaben and chinese law at the end of qing dynasty


  • Résumé

    Shen jiaben (1840-1913) is known both as the introducer of western law in china and as the last imperial jurist. This thesis aims to unify these two aspects, the trends of recent historiography tendend to dissociate. The first part describes shen's career as official at the board of punishment, and his work as imperial commissioner for the revision of legislation. The second part is an analytical description of legal treatises circulating during the nineteenth century. The third part reconstitutes the evolution of legal system as viewed by qing jurists. The clear distinction of penal and administrative laws was confused by the disruptive effect of precedents (li). From the end of the eighteenth century on, scholars like yuan mei advocated for the return to the simplicity of the lu. Wue yunsheng's duli cunyi and the revision of imperial code by shen jiaben are directly inherited from those. Western law had no influence on chinese jurists until the hundred days reform. Afterwards, westernization and achievement of chinese trends of legal reform were jointly performed. At last, some of shen's writings, translated and commented, present a scope of what he called : "the melting of old and new, chinese and western laws".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. UFR Droit et sciences sociales. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1994 89
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4556 (1)
  • Bibliothèque : Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : G 1962
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.