Possession et thérapie : analyse comparée du culte saar, Somalie

par Elisa Pelizzari

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Marc Augé.

Soutenue en 1994

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Elabore a partir d'une approche comparee de l'etude du saar somalien, mon travail de these s'est articule autour de deux axes : la reflexion theorique sur la relation "maladie-possession" et la presentation d'un itineraire de recherche particulier, que les evenements politiques les plus recents ont fortement conditionne. La description minutieuse et localisee du saar -dans ses nombreuses versions- a ete ainsi remplacee par une analyse aux contours plus vastes, centree sur les temoignages recueillis depuis l'exil et sur les donnees reperees dans les regions limithrophes (kenya nord-oriental et ethiopie meridionale). Le materiel rassemble de telle maniere m'a permi d'approfondir l'etude de plusieurs rituels de possession appartenant a la famille du saar, pratiques par les populations de langue couchitique (somalie et oromo) et par d'autres groupes habitant les memes zones (jareer, boon et reer-manyo). A mon examen du culte mingis s'est alors jointe l'analyse des rituels boorane (ou sheekh xussen), lumbi, sharax et wadaaddo.

  • Titre traduit

    Possession and therapy : comparative analysis of the saar cult (somalia)


  • Résumé

    This thesis presents some anthropological data concerning a family of spirit possession cults, the saar one (mingis, boorane or sheekh xussen, lumbi, sharax and wadaaddo). These cults are widespread among cushitic-speaking people of somalia, north-eastern kenya and southern ethiopia (somali and oromo) and among the "lowcaste" groups of central somalia (jareer, boon and reer-manyo). The study is centred on the cults origin myths, on the ritual practices and beliefs about spirits (saar or zar), and on possession as an individual experience. In fact, according to local traditions, illnesses and misfortunes are believed to be caused by the saar (or zar). These spirits are appeased ceremonially by specific sacrificial acts. During her inquieres the author has met the leaders who organize the ritual-setting and their patients (still living in their own countries or abroad, in exile).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 245 p.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?