Histoire politique du mouvement surréaliste français : 1919-1969

par Carole Reynaud Paligot

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Julliard.

Soutenue en 1994

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette etude a pour objectif d'analyser l'engagement politique d'une avant-garde artistique et litteraire, le surrealisme. La demarche surrealiste est en soi politique, leur volonte de "transformer le monde" et de "change la vie" suppose une esthetique et une ethique revolutionnaires qui les orientent du cote des mouvements politiques revolutionnaires. Les debuts du surrealisme sont marques par une influence libertaire : la revolte individuelle est le ferment contestataire du mouvement. Leur politisation au milieu des annees vingt, qui se traduit par un engagement aux cotes du parti communiste, peut s'analyser sous l'angle d'une nouvelle problematique : les surrealistes entendent participer a l'elaboration de la ligne culturelle du parti cummuniste et lutter pour obtenir la reconnaissance du surrealisme comme esthetique revolutionnaire. L'echec de cet engagement ne signifie pas, apres la seconde guerre mondiale, la fin de leur engagement politique. Le soutien des surrealistes aux mouvements trotskyste puis anarchiste, leurmobilisation a l'occasion d'evenements tels que la guerre d'espagne, le mouvement de "citoyens du monde", la guerre d'algerie ou encore la lutte en faveur des objecteurs de conscience font de ces annees une periode politiquement tres active.

  • Titre traduit

    Political history of the french surrealist movement 1919-1969


  • Résumé

    The aim of this thesis is the study of the political engagement of an artistic and literary vanguard : surrealism. The surrealist thought is itself political, its will of "transformer le monde" and "changer la vie" presumes a revolutionary aesthetics and ethics which lead them towards political revolutionary movements. Their politicization in the twenties years, towards the communist party can be analyse through a new problematic : the surrealists want to take part in the cultural line of the communist party and they want take part in the cultural line of the communist party and they want to gain the recognition of surrealism as a revolutionary esthetics. The falure of this engagement doesn't mean the end of their political engagement. Their support of the troskyst and anarchist movements, their mobilization in favour of some events like the spanish war, the "citoyens du monde" movement, the algerian war or their struggle for conscientious objection transrorm these years in a very active peroid.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par CNRS éditions à Paris

Parcours politique des surréalistes, 1919-1969


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4314
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par CNRS éditions à Paris

Informations

  • Sous le titre : Parcours politique des surréalistes, 1919-1969
  • Détails : 1 vol. (473 p.)
  • ISBN : 978-2-271-07068-5
  • Annexes : Bibliogr. et sources p. [427]-438 et 443-457. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.