La Fin de l'univers primaire : les instituteurs français et la représentation syndicale

par Bertrand Geay

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Bourdieu.

Soutenue en 1994

à l'EHESS .


  • Résumé

    Pour comprendre ce qu etait le syndicalisme des instituteurs jusqu a ces dernieres annees, l analyse doit se porter sucessivement sur les traits sociaux et culturels de ce groupe professionnel, sur les traditions politiques et les modes de regulation institutionnels propres a l enseignement primaire, et sur les clivages qui traversent objectivement le groupe. On fait ainsi apparaitre tout ce que les formes politique de l action revendicative danc ce secteur doivent, d une part, aux aspirations de la petite bourgeoisie cultivee, d autre part, a la perpetuation d une tradition qui mele l esprit aux valeurs laiques, perpetuation facilitee par les caracteristiques statutaires et hierarchiques de l enseignement primaire, et par l integration des structures syndicales et administratives. L etude des divisions professionnelles et politiques du groupe s appuie sur une enquete approfondie menee dans les deux-sevres, sur la base des dossiers administratifs des instituteurs et d entretiens realises aupres d une partie des syndicalistes. Dans ce departement rural du centre-ouest, on voit comment ont pu se combiner la concurrence croissante entre candidats a la representation du groupe et la persistance du syndicalisme de corps. Plus fondamentalement, on peut y observer les relations entre la socialisation des agents et leurs engagements militants, les processus diversifies au travers desquels ils "se sont faits" instituteurs et syndicalistes. Partant de ces constats, on peut enfin replacer les bouleversements recents du syndicalisme enseignant dans l histoire politique de la profession. L effet des restructurations du systeme scolaire et de l evolution des maitres a ete differe et modifie par l existence de


  • Résumé

    To understand what the primary te chers'trade-unionism was up to these last years, the analysis has to turn successively to the social and cultural features of this occupational group, to the political traditions and the institutional regulation modes peculiar to primary school, and to the internal divisions of the group. We thus showed that the political forms of the teachers'claiming action results from the aspirations of the educated lower middle class and from the perpetuation of a tradition mixing the esprit de corps with the republican values. This perpetuation has been helped by the primary school system, and by the integration of the trade-unionist and administrative structures. The study of the professional and political divisions of the group is based upon a searching enquiry in the department of deux-sevres, using the administrative files drawn up on teachers and interviews f some trade-unionists. In this rural department of middle-western france, we see how the growing competition between candidates for the group representation and the persistance of the syndicalisme de corps have been combined. We can study more deeply the connections between the socialization and the choices of the militants, the different processes through wich they made "themselves" primary teachers and trade-unionists. From this analysis, the present crisis of teachers'trade-unionism was put back in the political history of the profession. The effect of the school system reorganizations and of the evolution of the recruitment of teachers has been postponed and altered by the existence of particularly

Consulter en bibliothèque

Version is available sous forme papier

Informations

  • Détails : 538 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 195
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4326
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.