Contribution a l'etude de la molecule d'oxygene par diffusion raman et par ionisation multiphotonique augmentee par resonance

par GAEL ROUILLE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de H. BERGER.

Soutenue en 1994

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etat electronique de base de la molecule dioxygene est etudie a l'aide de la spectroscopie par diffusion raman stimulee (drs). La haute resolution du spectrometre dont la sensibilite est augmentee par l'utilisation d'une cuve a diffusion a multiples passages a permis de resoudre les triplets oo et ss de la bande fondamentale. Les mesures issues de cette observation, combinees a celles obtenues par d'autres auteurs par spectroscopie d'absorption de micro-ondes, ont permis d'obtenir le meilleur jeu actuel de constantes moleculaires decrivant les deux premiers etats vibrationnels jusque dans leur structure fine. Les constantes vibrationnelles et rotationnelles des deux etats vibrationnels superieurs sont deduites de l'observation des triplets qq non-resolus des deux premieres bandes chaudes. La comparaison de spectres obtenus par drs et par diffusion raman anti-stokes coherente (drasc) a montre la plus grande sensibilite de la spectroscopie par drasc, surtout si le signal non-resonnant est elimine par une technique de polarisation. Une approche de la spectroscopie par ionisation multiphotonique augmentee par resonance (impar) est effectuee avec une application au dioxygene. Les photoionisations sont detectees a l'aide d'un arrangement d'electrodes original permettant de travailler avec un gaz statique a temperature ambiante et a une pression de l'ordre du torr. Le dispositif concu a permis d'observer le processus impar a deux plus un photons de la meme couleur a partir de l'etat electronique de base du dioxygene via l'etat de rydberg predissocie d. Le calcul des intensites des transitions mises en jeu dans le processus est effectue. En tenant compte de la largeur de raie observee et des constantes moleculaires decrivant l'etat d determinees par d'autres auteurs, un spectre theorique en bon accord avec le spectre observe est obtenu


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 103 P.
  • Annexes : 53 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.