Tendances évolutives des molaires chez les arvicolidés (Rodentia, Mammalia)

par Laurent Viriot

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean Chaline.

Soutenue en 1994

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La famille des arvicolidés (arvicolid, rodentia) constitue la dernière grande radiation évolutive des rongeurs. Depuis environ 5,5 millions d'années, près de 140 lignées distinctes se sont diversifiées à partir d'un cricétidé ancestral encore inconnu à ce jour. Au cours de l'évolution, les molaires des arvicolidés se différencient de celles de leurs ancêtres cricétins (1) par une augmentation considérable de la hauteur de la couronne (hypsodontie) et (2) par un accroissement du nombre de prismes triangulaires composant la dent (poly isomérie triangulaire). Ce travail vise a déterminer les processus qui ont affecté le développement des molaires des arvicolidés par rapport à celui de leurs ancêtres


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 p.)
  • Annexes : 245 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 135 260
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.