Etudes cellulaires et moleculaires des interactions racine-champignon symbiotique ou non chez des pois sensibles (myc#+) ou resistants (myc#-) a la mycorhization

par ARMELLE GOLLOTTE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de V. GIANINAZZI-PEARSON.

Soutenue en 1994

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les plantes mutantes resistantes a l'endomycorhization a arbuscules (myc-1) sont des modeles de choix pour l'etude des genes et des evenements impliques dans l'etablissement de la symbiose. Les mutants se caracterisant par un blocage du developpement du champignon symbiotique au stade appressorium au niveau des cellules epidermiques racinaires. Des etudes de cytologie moleculaire ont montre que les reactions de defense ne sont que faiblement et transitoirement induites lors du processus d'endomycorhization chez les plantes myc+ alors qu'une forte reaction de defense peut etre observee chez les mutants myc#-#1 au niveau des cellules epidermiques en contact avec les appressoria. Cette reaction est similaire a celle observee lors de l'interaction entre le pois et le champignon pathogene chalara elegans aboutissant a une reaction hypersensible. Par ailleurs, les mutants de pois myc#-#1 qui sont aussi resistants a la modulation (nod#-) presentent toujours la meme reaction que les plantes nod#+ myc#+ vis-a-vis de differents agents pathogenes, suggerant que les genes mutes sont specifiquement impliques dans la formation des associations symbiotiques. Ainsi, chez les plantes myc#+, les genes de symbiose pourraient jouer un role dans le controle des reactions de defense lors du processus d'infection par les champignons endomycorhizogenes a arbuscules. En utilisant des anticorps diriges contre des glycoproteines de nodosites de pois, des similitudes ont pu etre observees concernant l'accumulation de ces molecules lors de l'endomycorhization et de la nodulation. Ceci et le fait que le phenotype nod#- est toujours associe au phenotype myc#- suggerent que des mecanismes communs puissent etre a la base de l'etablissement des deux symbioses

  • Titre traduit

    Cellular and molecular studies of interactions between roots and symbiotic or non symbiotic fungi in mycorrhiza-susceptible (myc#+) or resistant (myc#-) peas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,296 P.
  • Annexes : 221 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.