Caracterisation de la degradation, en milieu marin, d'un revetement epoxy-vinylique d'anticorrosion depose sur un substrat acier

par JEAN-CHRISTOPHE CASANOVA

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de A. STEINBRUNN.

Soutenue en 1994

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail s'inscrit dans le cadre d'etudes des revetements organiques d'anticorrosion de type vinylique et epoxy-vinylique depose sur un substrat en acier et immerges dans un milieu agressif tel que l'eau de mer. Une description synthetique des proprietes intrinseques des revetements organiques en tant que film barriere a ete realisee. Les parametres intervenant dans l'adhesion du revetement, dans un cas de corrosion, sont presentes. Les resines epoxy-vinyliques et vinyliques sont comparees d'un point de vue de leur tenue a la resistance a l'arrachement en fonction du potentiel de protection cathodique impose. Leurs energies libres de surface ont ete evaluees. On montre que ces tests physiques doivent etre completes par des mesures electrochimiques non destructrices plus sensibles: spectroscopie d'impedance complexe. Grace a une modelisation mathematique des phenomenes de diffusion de l'eau dans le revetement, une methodologie de mesures electriques et de caracterisation du revetement en cours d'immersion a ete mise au point. Les parametres qui entrent dans la definition de la qualite du revetement et de son evolution temporelle (vieillissement) ont ete determines. Il a ete montre que le nombre de couches est un facteur plus important que l'epaisseur de chaque couche. Les analyses des compositions chimiques des interfaces: revetement-metal par les techniques de spectroscopies d'ions et d'electrons ont confirme le role du potentiel de protection cathodique impose sur la tenue du revetement. Plus le potentiel est eleve plus les proprietes protectrices du revetement se degradent


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 64 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.