Quantification de deux substances odorantes par trois sujets humains et par trois chromatographes en phase gazeuse. Contribution a la mise en evidence des points critiques de la mesure sensorielle

par MARTINE LESPONNE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de François Sauvageot.

Soutenue en 1994

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le double objectif de ce travail etait de comparer la qualite des reponses obtenues avec un processus de mesure chromatographique et avec un processus de mesure sensorielle dans le cas d'estimations d'intensite d'un compose volatil et de contribuer a l'amelioration de la qualite du processus de mesure sensorielle par la recherche de ses points critiques. Dans une premiere partie, des echantillons gazeux d'acetate d'ethyle et de benzaldehyde presentes dans des sacs souples ont ete quantifies par trois chromatographes en phase gazeuse et par trois sujets humains (avec la technique de l'estimation de la grandeur). Les reponses ont ete comparees du point de vue de la fidelite, de la justesse et de l'efficacite. Les resultats montrent l'inferiorite des sujets par rapport aux chromatographes en phase gazeuse. Dans une seconde partie, quatre experiences ont permis d'etudier les causes des variations du processus de mesure sensorielle mises en lumiere dans la premiere partie. L'analyse des resultats conduit aux deux conclusions suivantes: l'effet d'un facteur, quand il existe, depend du compose volatil etudie et du critere de qualite retenu; les differences interindividuelles sont considerables


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 P.
  • Annexes : 114 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.