Contribution à l'étude de quelques singularités de systèmes non linéaires en dimension 2 ou 3

par Michèle Pelletier

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Robert H. Roussarie.

Soutenue en 1994

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these comprend deux parties. Dans la premiere nous proposons un algorithme de desingularisation des germes de champs de vecteurs dans le plan, par des eclatements quasi-homogenes adaptes au poids des variables. On peut majorer le nombre d'operations necessaires a l'aide du polygone de newton associe au germe, sur lequel on effectue certaines normalisations, et par une fonction de la codimension du germe. Dans la deuxieme, on etablit des syntheses locales en dimension deux ou trois, associant a des points voisins de singularites de codimension au plus deux un controle optimal dans le probleme de temps minimal avec cible de codimension un. Une comparaison des poids de quasi-homogeneite de certaines variables permet de fournir des modeles, obtenus a partir de formes semi-normales


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 104 p.
  • Annexes : Bibliogr. p. 101-103, [21] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1994/7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.