Origine des N-glycannes excrétés dans le milieu de culture de la suspension cellulaire de Silène (Silène alba (Miller) E. H. L. Krause)

par Sabine Lhernould Solokwan

Thèse de doctorat en Génie enzymatique, bioconversion et microbiologie

Sous la direction de Henri Morvan.


  • Résumé

    L'étude présentée dans ce mémoire concerne l'origine des N-glycannes non conjugués et les circonstances physiologiques de leur excrétion dans le milieu de culture par les cellules de Silène (Silène alba) en suspension. Dans le premier chapitre est décrit la mise en évidence dans les extraits cellulaires de Silène de deux enzymes permettant la libération des N-glycannes. La première, l'endo-N-acétyl-beta-D-glucosaminidase Se (ENgase Se), permet d'expliquer la libération de l'oligomannoside, Man5G1cNAc. La seconde, la peptide-N-acétyl-beta-D-glucosaminidase (PNGase Se) précise l'origine enzymatique des deux glycannes complexes, G1cNAcMan3Xy1G1cNAcFucG1cNAc et et Man3Xy1G1cNacFucG1cNAc. La PNGase a été partiellement purifiée. Son pH optimal se situe entre 4,0 et 5,0. Sa spécificité de substrat montre qu'aussi bien les N-glycannes de type oligomannosidique que ceux de type complexe peuvent être libérés in vitro à condition qu'ils soient liés à un peptide et non à une protéine. Dans le second chapitre, une concordance temporelle est établie entre l'évolution des endoglycosidases dans les cellules, l'excrétion des N-glycannes, l'épuisement de la source carbonée et l'état physiologique d'autophagie des cellules au cours d'un cycle de culture. Parmi les nombreuses perspectives de ce travail, déterminer la nature et localiser les véritables substrats des endoglycosidases constituent la prochaine priorité.

  • Titre traduit

    Origin of unconjugated N-glycans produced in Silene alba cell suspension cultures


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (107 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 157 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994 LHE 754
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.