Caractérisation des excitations multiples et de la propagation vibratoire dans les structures utilisant la décomposition des valeurs singulières

par Mei Jin

Thèse de doctorat en Mécanique appliquée, Acoustique et Matériaux

Sous la direction de Peter Wagstaff.


  • Résumé

    L'analyse des systèmes vibratoires est effectuée principalement avec l'objectif de diminuer le niveau des vibrations. Il est donc souhaitable de localiser et d'identifier les caractéristiques des sources de vibration et de bruit. Ce travail, effectué depuis plusieurs années à l’UTC s'inscrit dans le cadre des recherches sur les techniques d'identification de sources vibratoires et acoustiques. Cette thèse présente les résultats de nouveaux développements des méthodes d'identification basées sur les méthodes inverses qui peuvent être appliquées lorsque les sources sont multiples et corrélées. Les caractéristiques vibro-acoustiques de la structure sont obtenues par des mesures préliminaires des fonctions de réponses fréquentielles avec des excitations artificielles. Le modèle des transferts énergétique ainsi obtenu peut être utilisé en association avec la mesure des réponses avec des excitations réelles pour l'identification des sources. Cette identification est effectuée par la pseudo-inversion du modèle établi avec l'aide de la décomposition des valeurs singulières. Ces méthodes ont été testées sur plusieurs structures simples de type poutre et plaque. Des développements pour la caractérisation de l'intensité vibratoire ont permis de simplifier les mesures et l'interprétation des résultats pour les cas des excitations multiples. Un autre développement est prévu par la démonstration de la faisabilité d'un procédé d'optimisation du placement d'actionneur pour le contrôle actif vibratoire. L'intérêt et la faisabilité de la modélisation par la synthèse modale sont également démontrés par ces deux applications. Une nouvelle méthode d'identification des coefficients de réflexion en champ proche, pour des systèmes unidimensionnels, a aussi été développée. Les résultats de mesure des coefficients de réflexion sont utilisés pour caractériser les conditions aux limites du système. L'association de cette méthode avec celle de l'identification de sources offre la possibilité de vérifier et justifier les résultats obtenus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (129 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 70 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994 JIN 716S
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.