Contribution a l'etude des correlations entre fragments legers dans les collisions au+au a 150 et 400 mev par nucleon

par ISABELLE MONTBEL GOURJON

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN-PIERRE ALARD.

Soutenue en 1994

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des correlations fragment-fragment a petite impulsion relative permet d'extraire la taille de la region emettrice, et ainsi d'acceder a la densite de la matiere nucleaire, variable figurant dans l'equation d'etat. Cette analyse presente les resultats experimentaux obtenus avec le detecteur fopi (phase i) dont une description complete (phase i et ii) est presentee dans cette these, pour les collisions au(e/a=150, 400 mev)+au. Ces etudes sont les premieres realisees a ces energies incidentes et avec des systemes lourds. Les fonctions de correlation fragment-fragment sont compares aux courbes theoriques de dh. Boal, incluant comme parametre la taille de la source. Il est necessaire de prendre en compte correctement les biais experimentaux (resolution en impulsion relative) et de moduler les courbes theoriques par les effets d'appareillage. Les rayons experimentaux obtenus caracterisent la phase finale de l'interaction a la fin de l'expansion. En effet, les densites correspondantes sont toutes inferieures a la densite normale de la matiere nucleaire. Dans l'etat final de l'interaction, des fragments de masses intermediaires sont observes et notamment leurs etats excites. Une etude a ete faite sur le decalage de ces etats excites observe experimentalement et explique, en grande partie par les effets d'appareillage. La taille de la source est peu sensible a la centralite des collisions, ce qui peut indiquer soit un melange de sources correspondant a l'observation d'un rayon global a peu pres constant, soit l'observation d'une source en fin d'expansion, de taille peu sensible a la centralite initiale. Les particules energetiques proviennent d'une zone plus restreinte de la source. La densite correspondante est plus grande, ce qui peut correspondre a une compression plus elevee ou a un autre instant de la phase d'expansion. En conclusion, nous donnons quelques perspectives pour les experiences futures prevues a haute energie avec le detecteur fopi


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 P.
  • Annexes : 117 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Blaise Pascal. Département de physique. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : PN147
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.