Effet de l'altitude et du statut socio-économique sur les aptitudes physiques de la fille prépubère

par Stéphen Blonc

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Mario Bedu.

Soutenue en 1994

à Clermont-Ferrand 1 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'évaluer les effets respectifs de l'altitude et du statut socio-économique et nutritionnel sur les aptitudes physiques de la fille. La population d'étude est constituée de 151 jeunes filles prépubères de 9-11 ans résidant à La Paz (3600 mètres, n=61) et Santa Cruz de la Sierra (420 mètres, n=90) en Bolivie. Les enfants ont été répartis en fonction de critères socio-économiques. Chez les filles de 11 ans, 4 groupes sont constitués : à Haute Altitude (HA), 34 proviennet d'un milieu socio-économique faible (HA-) et 27 d'un milieu socio-économique élevé. A Basse Altitude (BA), 31 sont originaires d'un milieu socio-économique défavorisé (BA-) et 32 d'un milieu socio-économique favorisé (BA+). Afin de faire le point sur l'importance accordée aux facteurs biométriques sur les performances chez les sujets marginalement malnutris, le groupe BA- est comparé à un dernier groupe constitué de jeunes filles plus jeunes issues d'un milieu socio-économique aisé (n=27, ba+) et présentant des paramètres biométriques identiques. L'évaluation du statut nutritionnel réalisé à partir de mesures biométriques, de paramètres biochimiques et hématologiques met en évidence d'étroites relations entre le statut nutritionnel et le statut socio-économique des enfants pris comme critères de sélection. Les jeunes filles issues d'un bas milieu socio-économique (BNSE) présentent un état de malnutrition marginale alors que les filles issues d'un haut niveau socio-économique (HNSE) sont bien nourries. Le stress nutritionnel subi depuis l'enfance par les filles des goupes HA- et BA- a entraîné un retard staturo-pondéral non rattrapé et estimé à 9 mois. Les filles des groupes HA+, BA+ et ba= présentent en revanche un développement biométrique normal. L'hypoxie n'a que peu d'effets sur le développement biométrique des jeunes filles lorsque l'on prend en compte leur statut socio-économique et nutritionnel. Quel que soit le niveau socio-économique, l'aptitude aérobie (VO2 max, ml. Min-1. Kg-1) ainsi que les puissances maximales anaérobie exprimées en valeurs relatives (test de force-vitesse : Pmax, test de Wingate : PWing) sont plus faibles chez les fille de BA. Les faibles performances observées à BA sont attribuées à l'environnement tropical rencontré à Santa Cruz : sédentarité, parasitoses, climat. Quelle que soit l'altitude, l'aptitude aérobie (VO2 max, 1. Min-1) est significativement réduite chez les enfants de BNSE. Les filles de BNSE développent en fait des performances proportionnelles à leurs dimensions biométriques puisque les écarts disparaissent par unité de poids corporel, masse maigre ou volume musculaire. Les puissances maximales anaérobie sont plus faibles chez les filles de BNSE quel que soit le mode d'expression. La comparaison à BA du groupe BA- marginalement malnutri et ba+ bien nourri de deux ans plus jeune mais ayant des données boimétriques similaires atténue quelque peu les écarts observés mais une différence persiste cependant, indiquant que si les facteurs biométriques peuvent expliquer en partie les différences de résultats, des facteurs qualitatifs musculaires doivent également être pris en compte. Ces résultats indiquent qu'il est particulièrement important de ne pas négliger les facteurs socio-économiques et nutritionnels lorsque l'on s'intéresse au développement biométrique et à l'aptitude physique de l'enfant et de jeunes filles en particulier résidant à haute et basse altitudes.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The aim of this work was to evaluate the effects of high altitude and low socio-economic status on aerobic and anaerobic power in 11 year old Bolivian girls. At both high (HA : 3,600 m) and low (LA : 420 m) altitudes, low socio-economic status (LSES) groups of girls (HA2, n=34 ; LA2, n=31) were compared to girls of high socio-economic status (HSES : HA1, n=27 ; LA1, n=32). At low altitude, LA2 girls were compared to a younger group of girls from HSES, 8-9 years of age (LA3, n=27) presenting the same anthropometric data in order to evaluate the impact of the biometric factors on performances. Anthropometric characteristics, biochemical and hematological data were collected to assess nutritional status. Direct maximal oxygen uptake (VO2max) and maximal anaerobic power during a force-velocity test (Pmax) and a 30-s Wingate test (PWing) were measured. Results show that 1) anthropometric data were similar between HA1 vs LA1 and HA2 vs LA2 but girls from LSES at both altitudes showed a 15 month growing delay and were classified as marginally malnourished in line with other nutritional indices ; 2) VO2max (1. Min-1) was significantly lower for LSES girls at both altitudes. Values were not different when expressed relative to body weight at HA (HA1=37. 6±6. 1 vs HA2=39. 3±5. 5 ml. Min-1. KgBW-1) but the difference persists at LA (LA1=37. 5±5. 5 vs LA2=34. 7±3. 9 ml. Min-1. KgBW-1) ; 3) Pmax and PWing were significantly reduced for LSES girls at both altitudes whatever the mode of expression (HA1=6. 9±1. 2, HA2=5. 0±0. 9, LA1=6. 4±1. 3, LA2=4. 6±0. 9 W. KgBW-1 for Pmax ; HA1=5. 1±1. 0, HA2=3. 9±0. 9, LA1=4. 6±1. 0, LA2=3. 5±0. 7 W. KgBW-1 for PWing). For a same SES, absolute anaerobic performances were not altered by altitude, however they were lowered at LA in relative terms. In spite of the same anthropometric data, LA2 girls still presented lower anaerobic performances than the LA3 girls. To conclude, in Bolivian girls, LSES which causes a marginal state of malnutrition : 1) decreases absolutemaximum oxygen uptake at both altitude but did not change VO2max expressed in relative terms at HA ; 2) decreases the power in short-term maximal exercises linked both to biometric and qualitative factors whatever the altitude. Tropical and sociocultural environment could be responsible for higher differences between SES girls and lower performances at LA.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 203-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 699
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Clermont-Ferrand 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.