Steroidogenese testiculaire et spermatogenese chez l'homme jeune : apports au diagnostic de la fertilite

par ERIC-MONVIEU MARIE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MICHEL DROSDOWSKY.

Soutenue en 1994

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les gonadotropines (lh, fsh) et la testosterone conditionnent la maturation des cellules germinales et le maintien de la spermatogenese chez les mammiferes. L'objectif de notre travail a ete de rechercher l'existence eventuelle de correlations entre le taux de testosterone intratesticulaire et ceux d'autres steroides, avec l'aspect de la biopsie (analyse histologique semi-quantitative) et les taux hormonaux seriques chez l'homme sain (patients en etat de mort cerebrale) et infertile (patients consultants pour infertilite excretoire ou secretoire). Les parametres seriques ne sont pas differents; par contre, les taux de testosterone et d'estradiol intratesticulaires sont plus eleves chez les sujets infertiles que chez les sujets en coma depasse. Si la testosterone a un role reel dans la spermatogenese, la pregnenolone et l'estradiol semblent importants. Chez les sujets infertiles, les taux eleves de testosterone tissulaire pourraient etre lies a un emballement de la fonction steroidogene en relation avec une dominance de la voie des steroides en delta 4 qui conduirait a une elevation de l'estradiol susceptible d'inhiber la spermatogenese


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 254 P.
  • Annexes : 407 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.