Place du dénombrement dans la lecture du social : Retour à une problématique générale inspirée par une activité de recherche contractuelle

par Dominique Beynier

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Paul Clerc.

Soutenue en 1994

à Caen .


  • Résumé

    Le texte que nous présentons est une mise en perspective partielle d'une partie des contrats de recherche que nous avons réalisés dans les huit dernières années. Tout d'abord nous avons essayé de préciser les conditions qui permettent dans le cadre de la recherche contractuelle de produire des connaissances dont le statut scientifique fasse le moins de doute possible. Ensuite, nous appuyant sur l'élaboration des sept rapports de recherche qui nous ont amené, en fonction des problématiques et des objets d'étude, à utiliser, soit des méthodes qualitatives soit des méthodes quantitatives, nous avons interrogé la spécificité de ces dernières. Il est coutumier de penser d'une part, que le recours à l'une ou l'autre de ces méthodes divise l'activité sociologique et, d'autre part, que les secondes sont empreintes d'une plus grande scientificité. Le texte que nous proposons cherche à mettre en évidence que le regard quantitativiste sur la réalité sociale n'est pas exempt d'effets propres et que la lecture quantitative des faits sociaux ne met pas systématiquement la production sociologique à l'abri de la subjectivité. Au terme de cet exposé, nous pensons avoir d'une part précisé la place de la commande dans la recherche contractuelle et montré en quoi elle n'est qu'un des aspects d'une commande sociale généralisée et, d'autre part, analysé, tout d'abord comment le dénombrement nécessite des opérations intellectuelles hétérogènes à l'ordre des entiers et des réels, et ensuite comment il permet l'évaluation de la forme, c'est-a-dire de l'aspect qualitatif des choses.

  • Titre traduit

    The place of numbering in social reading. A search for global problematics based on a personal contractuel research activity


  • Résumé

    This contribution is an overview of some of our commissioned research carried out over the last eight years. First we have attempted to state the conditions for contractual research to gain as much scientific reliability as possible. Then we have questioned the method used in our seven research reports - be then quantitative or qualitative depending on our problematics and objects studied. It is often believe that the choice of one or the over divides sociological activity, the latter being granted a more scientific status. We offer to demonstrate that the quantitative outlook does not preclude original effects nor the sociological production immune to subjectivity in a quantitative readind of social phenomena, we have tried to show the place of the commission in contractual researchs and how it is only one aspect of the global social one. Besides we had analysed how numbering involves heterogeneous intellectual operations on integers and real numbers and how its brings out form, that is to say the qualitative aspect of things

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 8 vol.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE
  • Annexes : Bibliogr. pp. 104-114.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 1994 BEYNIER B1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.