Figures du "mentir-vrai" dans la litterature et dans l'enseignement des lettres. De la fable a l'atelier d'ecriture

par Serge Cabioc'h

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Alain Goulet.

Soutenue en 1994

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Que faisons-nous quand nous enseignons la litterature aujourd'hui ? nous avons etudie le decalage entre l'objet litteraire, transgressif et vertigineux, et les exercices canoniques auxquels doivent s'entrainer les candidats aux examens et concours : ces exercices portent sur des objets stabilises. Est-il possible, dans l'institution scolaire, de vivre la litterature comme une aventure intellectuelle dont l'eleve ou l'etudiant sortirait grandi ? nous entrons d'abord dans la problematique de la fiction litterairea la recherche de sa verite. Le jeu de la rime "songe mensonge" dans les fables de la fontaine, les paradoxes dialogiques de diderot dans jacques le fataliste et le neveu de rameau, les "purs mensonges" du theatre de marivaux, les "mensonges superieurs" des romans d'aragon nous invitent a construire un modele litteraire de "mentir-vrai" dans lequel le mensonge avoue sert a renserver certaines fausses verites etablies. Grace au miroir et au diable, qui traversent ces oeuvres exemplaires, nous approchons d'une verite indirecte et mouvante, et nous nous engageons dans l'inconnu. Nous confrontons ensuite ce modele fictionnel au modele institutionnel de l'enseignement de la litterature. Les candidats doivent apprendre a feindre a propos d'oeuvres de fiction. Nous proposons enfin d'adopter une conduite de "mentir-vrai" dans l'enseignement des lettres, par la mise en oeuvre d'une strategie du detour. Dans les ateliers d'ecriture, les pratiques ludiques et reflexives mettent en jeu des artifices a fonction

  • Titre traduit

    Aspects of "true-lying" in literature and the teaching of humanities. From fable to creative writing workshop


  • Résumé

    What are we doing when teaching literature today ? wa have studied the lag between the literary object, transgressive and vertiginous, and the canonical exercises for which candidates taking examinations and competitive examinations must train : these exercises bear on stabilized objects. Is it possible in the academic institution to experience literature as an intellectual adventure that would make pupils or students feel uplifted ? first we enter the literary fiction question in search of its own truth. The play on the rhyme "songe mensonge" (dream lie) in la fontaine's fables, the dialogical paradoxes of diderot in jacques le fataliste and le neveu de rameau, the "pures lies" in the plays of marivaux, the "superior lies" in aragon's novels invite us to build a literary pattern of "true-lying" in which aknowledged lies are used to overthrow some fable established truths. Thanks to the mirror and the devil which appear in these exemplary works, we approach an indirect and moving truth, and we enter the unknown. Then we compare this fictional pattern to the institutional one of the teaching of literature. The candidates must learn to pretend about fictional works. Finally, we suggest a "true-lying" behaviour in the teaching of literature, through the setting up of a strategy of obliquity. In the creative writting workshops, the

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.