Dynamique de l'aimantation et distribution de l'anisotropie magnetique dans les couches minces ferromagnetiques douces amorphes : modelisation et etude experimentale

par DAVID SPENATO

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de LOAEC.

Soutenue en 1994

à Brest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail traite de la dynamique des mecanismes d'aimantation en relation avec la distribution de l'anisotropie dans les couches minces ferromagnetiques douces amorphes a base de cobalt. Nous montrons que le probleme du comportement en frequence de la permeabilite complexe due a la rotation de spin peut etre approche par la theorie de landau-lifshitz qui donne l'equation du mouvement du vecteur aimantation soumis a un champ excitateur. Nous presentons, en utilisant cette theorie, un calcul analytique du tenseur de permeabilite complexe d'une couche mince ferromagnetique a anisotropie uniaxiale planaire soumise a un champ excitateur de direction quelconque. Ce modele tient compte de parametres intrinseques. Ce calcul nous a permis: de simuler l'influence de ces parametres sur les spectres en frequence de la permeabilite complexe. De comparer les spectres theoriques de la permeabilite complexe avec des spectres experimentaux. De cette etude, il resulte que, dans certains cas, des ecarts existent entre les resultats experimentaux et les resultats issus du modele theorique. Nous avons emis l'hypothese que, dans ces cas, l'anisotropie des couches minces n'est pas parfaitement uniaxiale, mais qu'il pourrait exister une certaine dispersion de l'anisotropie, celle-ci pouvant etre a l'origine de ces ecarts. Si tel est le cas, les deux mecanismes d'aimantation, rotation de spin et deplacement de paroi, peuvent coexister quelle que soit l'orientation du champ d'excitation. Nous mettons en evidence ce resultat et nous montrons que l'on peut obtenir experimentalement la contribution de chaque mecanisme a la permeabilite quelle que soit la distribution de l'anisotropie dans les couches. Nous avons evalue la distribution de l'anisotropie et montre qu'elle etait due, dans les couches uniaxiales faiblement dispersees, a la presence de rides magnetiques. Ce resultat a ete conforte par le bon accord entre les resultats experimentaux de mesure de la permeabilite transverse et la theorie de hoffmann


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 118 P.
  • Annexes : 94 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.