Mise au point de la culture in vitro de l'épinard (Spinacia oleracea L. ) en vue de l'obtention de plantes possédant des caractéristiques agronomiques nouvelles

par Xing-Guo Xiao

Thèse de doctorat en Biologie végétale

Sous la direction de Michel Branchard.

Soutenue en 1994

à Brest .


  • Résumé

    L'objectif de cette étude est d'établir des protocoles efficaces et reproductibles de néoformation de plantes in vitro de l'épinard pour l'application des biotechnologies dans le but de l'amélioration génétique de ce légume. Dans une première partie sont présentés les effets des facteurs endogènes (type d'explants, génotype) et exogènes (conditions de culture in vitro) sur la callogenèse et l'organogenèse ainsi que sur l'enracinement de pousses feuillées et la survie de plantes transférées en sol. Plusieurs facteurs sont définis et optimisés. Ils permettent la néoformation de plantes, survivant après transfert en sol, à partir de fragments de cotylédons, d'hypocotyles, de jeunes feuilles et de racines de germination et de vitro plants, pour les six génotypes étudiés. Dans la deuxième partie, qui concerne l'embryogenèse somatique, sont passés en revue l'influence du type de milieu et de sa composition, du mode de repiquage ainsi que du régime de lumière et de température sur l'induction et le développement des embryons somatiques. Une optimisation de ces facteurs conduit, pour la première fois, à l'obtention de plantes. La troisième partie rapporte la mise au point d'une technique de culture de suspensions cellulaires par étapes. Cette technique a permis, pour la première fois, de régénérer des plantes entières a partir de suspensions cellulaires issues de cals d'hypotocyles et de racines. La quatrième partie débute par l'étude de l'influence de diverses combinaisons enzymatiques sur le rendement et la vitalité des protoplastes. Puis, elle développe la recherche des facteurs influençant la formation de la paroi et la division des protoplastes ainsi que la croissance des microcals: densité d'ensemencement des protoplastes, composition et type des milieux de culture ainsi que fréquence et mode de repiquage. La division et la formation de microcals ont ainsi été observées pour la première fois chez l'épinard a partir de protoplastes de mesophylle foliaire et cotyledonaire. Enfin, la relation lumiere-AIA-GA3 ainsi que son rôle sur la caulogenèse et l'embryogenèse somatique ont été discutes par rapport aux comportements in vitro de différents tissus, de suspensions cellulaires et de protoplastes des divers génotypes d'épinard. L'établissement de ces systèmes de néoformation de plantes entières in vitro ouvre, chez l'épinard, la voie à l'application des techniques permettant la réalisation et la transformation génétique et de l'hybridation somatique afin de créer de nouvelles variétés.

  • Titre traduit

    Contribution to in vitro plant regeneration of spinach (Spinacia oleracea L. ) for obtaining the plants with new agronomic characteristics


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE94/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.